Même de nuit les Fennec de l’EH-3/67 « Parisis » protègent la ville lumière

Même de nuit les Fennec de l’EH-3/67 « Parisis » protègent la ville lumière

C’est une image rare que celle de voir deux Eurocopter AS-555 Fennec en vol de conserve au-dessus d’une zone fortement urbanisée. Pour le plus grand plaisir du photographe de l’Armée de l’Air deux Fennec appartenant à l’Escadron d’Hélicoptères 3/67 « Parisis » ont été saisis au-dessus de Paris à la nuit tombée. Ce cliché illustre une réalité mal connue des Franciliens : même lorsqu’ils dorment les aviateurs veillent sur eux depuis les airs.

Car les équipages de Fennec de l’EH-3/67 assurent 24 heures sur 24 la veille au-dessus de Paris et de sa proche banlieue.
Un match de foot ou de rugby au Stade de France ? Vous pouvez être sûr de les voir orbiter au-dessus de Saint-Denis. La visite d’un chef d’état étranger ? Les Fennec survolent alors les avenues parisiennes. Un risque de menace terroriste sur Paris ? Ils se mettent rapidement sur les rangs aux côtés du Groupement Interarmé d’Hélicoptères.
Depuis plusieurs mois la silhouette fine grise de ces biturbines est devenue familière des Parisiens et banlieusards.

AS-555 Fennec-Paris la nuit_AdlA

Mais de là à imaginez que les pilotes et équipages volent de nuit dans le cockpit de leurs Fennec ? Cela valait bien une magnifique photo avec en arrière plan notre chère Tour Eiffel illuminée, l’hôtel national des Invalides éclairé, ou encore la grande roue de la Concorde resplendissante de mille feux. Paris ne porte jamais aussi bien son surnom de ville lumière qu’en hiver, à la nuit tombante.

Depuis ce triste 13 novembre 2015 et les attentats qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis la région vit au rythme de l’opération Sentinelle. Moins visibles que les patrouilles à pied de légionnaires dans les avenues, gares, et centres commerciaux les vols de patrouilles des Fennec de l’Armée de l’Air sont pourtant une nécessité. Si vous saviez de là-haut ce que nos aviateurs peuvent voir et repérer. Alors le Francilien que je suis, Parisien de cœur, veut dire tout le bien qu’il pense des pilotes et équipages du 3/67 « Parisis » et de leurs machines.

Photo © Armée de l’Air

CONTENUS SIMILAIRES

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire