Une bombe perfore le fuselage d’un Airbus A321 somalien

Une bombe perfore le fuselage d’un Airbus A321 somalien

Même si cet attentat n’a pour le moment pas été revendiqué, les autorités locales semblent s’orienter vers les tribus de shebabs, proches d’Al-Qaïda. Ce mardi 2 février 2016 une bombe a explosé à bord d’un avion de ligne Airbus A321 appartenant à la compagnie somalienne Daallo Airlines. C’est peu de temps après son décollage de l’aéroport international de Mogadiscio que le biréacteur a été impacté par cette attaque terroriste.

L’Airbus A321 en question devait relier la capitale somalienne à Djibouti avec 74 passagers et six membres d’équipage à son bord. L’explosion a littéralement éventrer le fuselage de l’avion provoquant une subite décompression de la cabine. Le bilan humain est encore incertain, notamment du fait du discrédit général qui flotte autour des services étatiques somaliens. On parle de deux blessés légers au mieux à deux morts et six blessés dont un grave au pis. Bien entendu aux vues des images de l’avion ce dernier bilan semble malheureusement le plus plausible.

C’est avec un extrême sang-froid que le commandant de bord et pilote de l’avion, un sexagénaire de nationalité serbe, a ramené son avion sur le tarmac de Mogadiscio.
Les faibles dégâts structurels sur l’avion sont à imputés à l’altitude basse où volait encore l’avion et non à la bombe elle-même. Si l’A321 avait volé à son altitude de croisière au moment de l’attentat il est certain que le bilan aurait été nettement plus catastrophique.

Il s’agit là du deuxième attentat en quelques mois seulement touchant un Airbus A321. On se souvient tous de la lâche attaque terroriste contre un avion similaire de la compagnie russe Metrojet en octobre 2015.

Photo © AFP.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

  1. Le Figaro parle d’un mort et de deux blessés légers. Généralement ces un journal sérieux et fiable. J’espére que les terroristes seront arrétés et sévèrement chatiés. Dans ces pays la ils font moins de sentimentalisme et d’angélisme qu’en France. Ils ont la chance d’avoir encore une vraie justice.

Laisser un commentaire