Un Beechcraft MC-12W américain s’est écrasé dans le nord de l’Irak

Un Beechcraft MC-12W américain s’est écrasé dans le nord de l’Irak

Voilà un accident dont le Pentagone se serait sûrement bien passé. Ce samedi 5 mars 2016 un avion de reconnaissance et de surveillance Beechcraft MC-12W Liberty s’est écrasé sur un terrain agricole près de la ville irakienne d’Erbil, le bilan humain de cet écrasement étant fort heureusement d’aucun blessé parmi les quatre membres d’équipage. L’avion en question volait pour le compte de la coalition internationale, au-dessus d’un territoire où subsiste de nombreuses poches de rébellions islamistes de Daech.

Le plus étonnant c’est que celui-ci ne portait pas la livrée habituelle des Beechcraft MC-12W Liberty en service aux États-Unis (et visible sur la photo d’illustration) mais des couleurs totalement civiles tout à fait anonymes. Peint en blanc, avec son immatriculation civile américaine N6351V il pouvait pleinement passer aux yeux des béotiens pour un King Air d’affaire comme un autre. Les quelques antennes qui le hérissent trahissaient pourtant rapidement son emploi d’espion volant.

Ce crash met en lumière quelque chose qui n’était jusque là que fortement supposé : l’Amérique emploie en Irak (et sûrement aussi en Syrie) ce qu’elle a de mieux dans le recueil du renseignement aéroporté. Car ne nous méprenons-pas le Beechcraft MC-12W Liberty est actuellement le nec plus ultra des avions de reconnaissance tactique et de recueil du renseignement Sigint en espace aérien protégé.

Il est d’ailleurs à signaler que ce n’est pas l’armée régulière irakienne qui a sécurisé les lieux de l’accident mais bel et bien les forces spéciales américaines, selon certaines sources même des éléments des fameux Navy Seals, les nageurs de combat américains. Le Pentagone voulait sûrement éviter que les capteurs et systèmes ultra-sécurisés du Liberty ne tombent entre de mauvaises mains.

Bien entendu la carcasse de l’avion a rapidement été déblayée par les services officiels américains, tandis que les membres d’équipage étaient évacués sous protection rapprochée. Cet accident montre bien que le recueil du renseignement est une mission tout aussi essentiel à la guerre contre l’organisation djihadiste Daech que les frappes aériennes menées par les avions de combat.

Photo © US Department of Defense.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire