Les Eurofighter espagnols, gardiens des frontières nord de l’OTAN

Les Eurofighter espagnols, gardiens des frontières nord de l’OTAN

C’est depuis ce 1er janvier 2016 la Belgique et l’Espagne qui ont la charge d’assurer la mission Baltic Air Policing, c’est à dire la protection aérienne des trois républiques baltes contre les risques de violations d’espaces aériens par les forces aériennes russes. Intéressons-nous donc un peu à la participation des quatre biréacteurs multirôles Eurofighter EF2000 espagnols qui assurent 50% des vols de cette mission de l’OTAN. Il ne s’agit certes pas de la première fois que de tels avions appartenant à l’Ejército del Aires font le déplacement jusqu’à la base lituanienne de Šiauliai, mais cette fois-ci la situation est sensiblement différente.

Il faut dire que depuis le dernier déploiement d’Eurofighter EF2000 espagnols dans la région, entre janvier et mai 2015, la Russie a relativement infléchi sa politique de défense vis à vis des trois républiques baltes. Les vols d’espionnage aérien ont sensiblement diminué après l’entrée en guerre de l’aviation russe en renfort des forces loyalistes syriennes.

Cette puissante force aérienne semblait donc difficilement capable d’allier frappes aériennes en Syrie et reconnaissance tactique et stratégique dans le nord de l’Europe. Pour autant les vols d’incursions russes n’ont pas complètement disparu, comme en ont récemment été témoins Britanniques et Français.

Eurofighter espagnol sur les plaines lituaniennes.
Eurofighter espagnol sur les plaines lituaniennes.

Néanmoins depuis l’annonce moscovite de la fin des opérations syriennes la crainte est remontée d’un cran dans l’opinion publique de ces trois petits pays faiblement militarisés. De ce fait l’Ejercito del Aires a décidé très récemment de renforcer les moyens de combat de ses jets de combat. Selon la presse estonienne un avion-cargo Lockheed C-130H espagnol aurait réalisé une mission de soutien logistique un peu particulière. Une vingtaine de missiles air-air de dernière génération Iris-T étaient censés s’y trouver, des armes bien plus efficaces que les habituels Sidewinder. Pour le reste, les Eurofighters ibériques sont armés de missiles AMRAAM moyenne portée. Quatre missiles air-air pour chaque avion, qui peuvent à tous moments représenter une puissance de feu non négligeable afin d’impressionner un éventuel ennemi.

Car la mission Baltic Air Policing est loin d’être terminée pour les pilotes espagnols, ceux-ci devant encore affronter la rudesse balte jusqu’au début du mois de mai. Espérons que d’ici là ils n’auront pas à montrer les crocs.

Photos © Ejército del Aires.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. le TYPHOON a été conçu comme intercepteur pur ,si il s’agit de la TRANCHE 2 , le TYPHOON T2 est supérieur au MIG29/35 . Si on exclut la partie AIR/SOL et que l’on se focalise sur la partie AIR/AIR, le TYPHOON T2 tient la comparaison face au RAFALE et au SU-27/30

Laisser un commentaire