Un Fairey Albacore dans l’US Navy ?

Un Fairey Albacore dans l’US Navy ?

Voilà une photo historique de la Seconde Guerre mondiale assez méconnue : on y voit un bombardier-torpilleur britannique Fairey Albacore portant la cocarde américaine. L’US Navy aurait-elle alors eu recours à ce biplan embarqué que certains disaient mal pensé ? Que nenni. En fait malgré ce marquage surprenant l’équipage de cet avion est tout ce qu’il y a de plus britannique.

C’est dans le courant de l’automne 1942 que la décision fut prise par le haut état-major de la Royal Navy qu’une partie des aéronefs embarqués de la Fleet Air Arm engagés dans l’opération Torch seraient porteurs de marquages qui rappelleraient l’aéronavale américaine. En fait, il semble bien que cette décision leur ait été soufflé par les services de renseignement autant que par les Français libres.

Britanniques et Français libres craignaient en effet que ce débarquement en Afrique du nord ne tourne à la débandade si les forces de Vichy voyaient en trop grand nombre les forces britanniques.

Dans l’esprit des Français collaborationnistes, l’ennemi était bien plus britannique (et par extension australien, canadien, et néo-zélandais) qu’américain. Les troupes de Vichy vouaient une véritable haine envers tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un combattant du Commonwealth. Les attaques anglaises contre les forces françaises vichystes, au Levant et en Afrique, étaient devenues régulières. Mais surtout, cet état d’esprit particulièrement violent avait fini par gagner les populations civiles, sous le joug de la propagande pro-nazie des pétainistes.

Il fallait donc masquer le plus possible aux Français d’Afrique du nord la présence britannique dans l’opération. Car ce sentiment haineux existait même dans les rangs de la Résistance où beaucoup n’avaient pas oublié l’évacuation de Dunkerque qu’ils considéraient encore comme une trahison.

Fairey Albacore-opération Torch_SDASM

C’est donc uniquement pour combattre le sentiment anti-britannique présent en Afrique du nord que certains avions de la Fleet Air Arm, dont l’Albacore présenté ici, furent repeints à la va-vite dans des couleurs mixtes anglo-américaines.

Il est bien sûr à signaler que devant le peu d’effet que cela eut sur les populations civiles bien contentes d’être libérées de l’oppression vichyste, l’essai ne fut pas transformé par la suite. Les avions britanniques engagés dans les opérations au-dessus de la France occupée conservèrent leur livrée d’origine.

Photo © San Diego Air & Space Museum.

4 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cet article encore une page que je ne connais pas. C’est pour tout sa que j’aime votre site. On peut parler de tous et y amener sa petite contribution avec plein de passionnés !

  2. C’est un article intéressant ! A noter que l’on voit bien le tricolore britannique sur la queue de cet exemplaire, alors qu’il fut souvent totalement effacé. Seafires, Sea Hurricanes, Matlets, Swordfish, Fulmar et Albacore furent concernés. C’est amusant d’ailleurs, car on poussa le vice à parfois remplacer le « Royal Navy » par US NAVY ! Quelques exemples ci-dessous :
    http://www.maquetland.com/v2/images_articles2/images/9_10_b1.jpg
    http://www.britmodeller.com/reviews/Bootneck/airfile/operation_torch/op_torch_11_close-up_narrative.jpg
    http://www.wardrawings.be/WW2/Images/2-Airplanes/Allies/3-UK/07-Maritime-Planes/Grumman-Wildcat-Mk4/p1.jpg
    http://img.wp.scn.ru/camms/ar/564/pics/9_41.jpg
    https://hattonsimages.blob.core.windows.net/products/A82014-LN01_3212084_Qty1_2.jpg

    Afin d’ajouter un peu de grain à moudre, j’avais lu de mon côté que outre les raisons diplomatiques pour calmer le sentiment anti-anglais des Vichystes (la « trahison » de Mers-El-Kebir en 40 était on ne peut plus cuisante côté français), la grosse cocarde américaine cerclée de jaune (ainsi que le O barré) avait été apposés côté britannique pour éviter les tirs fratricides du côté allié, les pilotes US étant peu expérimentés alors, l’amirauté craignait qu’ils ne puissent correctement distinguer l’ami de l’ennemi, car les cocardes de fuselage anglaise et française étaient de forme, taille et couleurs relativement similaires (pour la même raison, plus tard dans le Pacifique la cocarde américaine bien ronde se vit ajouter 2 bandes blanches latérales afin de la distinguer plus aisément de la « meatball  » japonaise ronde et rouge, et la cocarde britannique sur ce front perdit son rond rouge au centre pour ne conserver que le bleu et blanc).
    Bref deux raisons pratiques à cette cocarde unique durant Torch. Ce faisant, l’aviation de Vichy ayant peinturluré ses appareils nez et queue rayés de rouge et jaune, le « risque » de méprise des cocardes fut rapidement écarté, ne laissant à l’usage que la raison mentionnée par l’article.
    La plupart des appareils britanniques reprirent leur cocarde d’origine fin novembre 42 après le succès des opérations, mais conservèrent parfois le O barré.

    PS : un excellent récit d’un vétéran français (mécano de l’AdA) de cette opération :
    http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=13909

Laisser un commentaire