L’US Air Force va s’installer en mer de Chine méridionale

L’US Air Force va s’installer en mer de Chine méridionale

Un cran supplémentaire a été passé dans la guerre des nerfs que se jouent actuellement Chinois et Américains pour le contrôle maritime de la zone occidentale de l’océan Pacifique. Suite à une série d’accords passée entre les Philippines et les États-Unis, l’aviation militaire américaine va bientôt pouvoir jouir de l’usufruit d’une base aérienne située non loin d’eaux internationales revendiquées par les autorités chinoises. De quoi placer là des avions de reconnaissance mais aussi des AWACS afin de s’assurer que Pékin ne viole pas les traités internationaux.

La base en question serait Antonio Bautista AB située sur l’île de Palawan, selon ce que l’état-major de l’US  Air Force en dit. Elle pourrait bien être apte à recevoir immédiatement des avions américains de tous tonnages, ce qui laisse à supposer que Washington-DC va y déployer prochainement ses fameux avions-espions Boeing RC-135U et RC-135W spécialisés dans la traque des signaux ennemis en tous genres. Il est également envisageable que des ravitailleurs en vol viennent s’y installer de manière plus ou moins pérenne.

Mais surtout cette accord bipartite prévoit un volet de défense aérienne de l’immense espace maritime philippin. Et là, la petite aviation militaire locale se trouve fortement démunie. Hormis les deux KAI FA-50 livrés en fin d’année dernière (sur un total de douze exemplaires commandés) elle ne possède aucun moyen de combat digne de ce nom. Il ne serait donc pas impossible que des avions de combat américains, sûrement des General Dynamics F-16C & D, rallient la petite île.

Quoiqu’il en soit cette une nouvelle montée en puissance de la part de l’Amérique a pour but de freiner l’expansionnisme chinois dans la région et de ramener un peu de stabilité. L’accord américano-philippin a immédiatement été salué par trois pays très inquiets des velléités de Pékin : la Corée du sud, l’Indonésie, et le Japon. Rappelons que cette dernière nation est en guerre froide constante avec le régime communiste chinois depuis plus de vingt-cinq ans.

Photo © US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

10 COMMENTAIRES

  1. Info très intéressante, à mettre en lien avec d’autres aussi récentes (cf Opex360 par exemple).

    ça commence à devenir tendu dans cette région!

  2. Je me demande si les américains ont assez d’avion pour faire sa. Ils sont en Europe, en Iraq, en Syrie, et maintenant la bas. Comment il font ?

    • @Goal235
      Ben… on parle des USA, la 1ere puissance de la planète. S’ ils ont autant d’avions déployés c’est bien qu’ils le peuvent! 😉

    • Je m’inquiète vraiment pas pour cela ! Entre la Navy, l’US Air Force et les Marines, ils ont de quoi répondre !
      Juste une pensée pour nos amis belges qui lisent le site. Comme dit le journal belge « Le soir » : TENEZ BON !!!

  3. Pour les forces armées américaines, il s’agit d’un retour dans ce pays. En 1900, la marine américaine construit la base navale de Subic Bay située dans la baie de Subic à Olongapo, aux Philippines. Le 15 juin 1991 survient l’éruption du volcan Pinatubo, à seulement 32 km de Subic Bay, explose avec une force 8 fois supérieure à l’éruption du Mont St. Helens. Et le lendemain le Typhoon Yunya dévaste la ville d’Olangapo et laisse une couche de 30 cm de boue et de cendre sur cette importante base aéronavale. Les dévastations sont telles qu’elles obligent les autorités américaines à évacuer entièrement cette base.
    P.S. Suite aux tragiques événements du 22 mars à Bruxelle, le drapeau du Québec, le fleurdelisé fut mis en berne sur la tour centrale du parlement du Québec ainsi que 2 drapeaux de la Belgique sur les 2 tours latérales. Toutes mes sympathies envers le peuple belge.

  4. L’on peut se demander jusqu’à quand vont pouvoir durer ces tentatives d’endiguement sans que survienne un clash.
    J’ai lu également l’article sur le site OPEX et on s’aperçoit que la Chine va de plus en plus loin. Et, peut être des intervenants plus au fait pourront me renseigner, si l’on regarde la carte, les demandes chinoises paraissent aberrantes. S’agirait il d’une fuite en avant nationaliste pour masquer des tensions internes ?

Laisser un commentaire