Qualification au ravitaillement de nuit pour les équipages de Caracal de l’Armée...

Qualification au ravitaillement de nuit pour les équipages de Caracal de l’Armée de l’Air

C’est un pas de plus vers une plus grande interopérabilité entre l’Armée de l’Air et les autres forces aériennes européennes et nord-américaines. Du lundi 22 au vendredi 26 février 2016 les équipages de Escadron d’Hélicoptères 1/67 « Pyrénées » évoluant sur EC725 Caracal ont été qualifié aux procédures de ravitaillement en vol nocturne. C’est aux abords de la Base Aérienne 120 de Cazaux dans le sud-ouest que cette qualification a été obtenue.

Pour l’occasion deux avions de soutien aux opérations spéciales et de ravitaillement en vol Lockheed-Martin MC-130J Commando II appartenant au 352nd Special Operation Wing de l’US Air Force avaient fait le déplacement depuis leur base britannique de RAF Mildenhall dans l’est de l’Angleterre. Ils ont pu réaliser les transferts de carburants aux équipages français mais aussi par la même occasion se perfectionner au travail aux côtés des EC725 Caracal, des hélicoptères qu’ils sont appelés à rencontrer sur divers théâtres extérieurs et notamment en Afrique subsaharienne. C’est bien entendu grâce aux jumelles de visions nocturnes que cette qualification a été rendu possible.

Mais il ne faut pas se méprendre si déjà se ravitailler de jour avec un avion de combat est un exercice périlleux vous pouvez imaginer à quel point le faire de nuit, sans aucun point de repère autre que les « images » fournies par les JVN et les caméras de bord, sur hélicoptère demande une habileté et un doigté de chaque instant. Sans compter bien sûr sur ce coup là le professionnalisme des équipages des deux avions américains.

Cette qualification illustre aussi très bien le futur couple Airbus Helicopters Caracal & Lockheed-Martin Hercules qui prendra forme prochainement avec la livraison des avions cargos C-130J et ravitailleurs KC-130J censés pouvoir combler les vides laisser par les carences de l’A400M Atlas. Bien entendu les C-130J français ne seront pas des MC-130J Commando II mais il y a fort à parier qu’ils s’en rapprocheront beaucoup. Réponse là-dessus dans quelques mois.

C’est donc une nouvelle dimension dans les missions de recherches et sauvetages au combat, et d’infiltrations-exfiltrations qui s’ouvrent désormais aux aviateurs français avec cette possibilité désormais d’être ravitaillés en vol de nuit.
Affaire à suivre.

Photo © Armée de l’Air

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce super article. Pourquoi les autres blogs aéros ne parlent jamais de ce genre de chose? Sa ne les interesse pas ou quoi?
    Je voulais savoir si les C-135Fr pouvaient aussi les ravitailler en vol?

Laisser un commentaire