Accident mortel d’un Super Puma civil en Norvège

Accident mortel d’un Super Puma civil en Norvège

Le drame est survenu ce vendredi 29 avril 2016 en milieu de journée. Un hélicoptère civil Eurocopter AS-332L appartenant à la société canadienne CHC Helicopter se serait désintégré en plein vol au-dessus des côtes norvégiennes. Il n’y aurait aucun survivant parmi les treize passagers et membres d’équipage qui se trouvaient à bord du Super Puma.

L’hélicoptère biturbine réalisait une liaison aérienne entre une plateforme de forage pétrolier se trouvant à 120 kilomètres au large et la côte norvégienne. Les autorités locales indiquent que la Mer du Nord était particulièrement mauvaise au moment de l’accident, avec des creux de plusieurs mètres et des vents tourbillonnants. Des témoins de l’accident disent avoir vu l’une des pales du rotor principal se séparer du reste de l’hélicoptère avant que celui-ci n’explose et se désintègre complètement.

Rapidement d’importants moyens de recherches et de secours ont été dépêchés par les autorités norvégiennes. Deux hélicoptères de sauvetage en mer Westland Sea King Mk-43 appartenant à la force aérienne norvégienne ont été déployés, de même qu’un Eurocopter EC135 de la police locale basé à Bergen, la grande ville la plus proche du lieu du drame. Néanmoins pour des raisons météorologiques ce dernier hélicoptère était encore cloué au sol au moment où ces lignes sont écrites.

Dès le début de la crise les autorités norvégiennes semblaient ne plus se faire d’espoir quand aux chances de survie dans une eau qui avoisine les 5°C avec des vagues de cette taille. D’autant que les blessés, s’il y en a eu, sont vraisemblablement polytraumatisés.

Immédiatement après la connaissance de l’accident les dirigeants de CHC Helicopter ont décidé de stopper temporairement l’exploitation commerciale des Super Puma en Norvège. Il faut savoir qu’avec ce biturbine la compagnie canadienne réalise principalement des missions de transport off-shore vers et à partir des sites maritimes de forage pétrolier. Pour le compte de ce pays cette entreprise met également à disposition des gardes-côtes locaux cinq Super Puma, deux AS-332L et trois H225. Ils sont eux aussi arrêtés de vol, titre conservatoire.

Photo © ministère norvégien de la défense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. c’est un hélicoptère très apprécié par les opérateurs de compagnies pétrolières offshore , ces dernières années il a connu des accidents mortels au-dessus de la mer du nord , il a été temporairement cloué au sol plusieurs fois et Eurocopter a du procéder à des modifications techniques !

Laisser un commentaire