L’aviation brésilienne se prépare pour les JO d’été de Rio 2016

L’aviation brésilienne se prépare pour les JO d’été de Rio 2016

À désormais quatre mois de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’été de Rio, la plupart des composantes sécurité et défense du pays sont sur le qui-vive. Et la puissante Força Aérea Brasileira ne fait pas exception, ses pilotes et équipages s’entraînant désormais de manière hebdomadaire à des opérations en lien avec les JO de Rio 2016. Il faut dire que l’enjeu est énorme pour les Brésiliens qui comptent sur ce rendez-vous autant sportif que diplomatique pour démontrer toutes leurs capacités à « accueillir le monde ».

Et à l’état-major des armées brésiliennes on insiste sur le volet de lutte contre la menace terroriste. Depuis les Jeux Olympiques de Munich en 1972 et l’attaque terroriste contre la délégation sportive israélienne par des combattants palestiniens de l’organisation Septembre Noir, on sait que la sanctuarisation des équipes sportives est une priorité de chaque instant. Mais surtout depuis les vagues d’attentats djihadistes ayant touché l’Europe et l’Amérique du nord, les autorités brésiliennes savent que l’autoproclamé État Islamique fait peser une menace plus que crédible sur l’olympisme mondial.

C’est en partie pour cette raison qu’une brigade aéromobile a été constituée avec pour spécialité la dépose en zone urbaine et péri-urbaine de commandos héliportés. Pour cela les pilotes et équipages d’Eurocopter CH-36 Caracal et de Sikorsky UH-60 Blackhawk s’exercent désormais au-dessus de la ville même de Rio de Janeiro et notamment de son très étendu site olympique. Des exercices d’évacuation par les airs du village olympique ont même eut lieu, mettant en commun personnels de la Força Aérea Brasileira, policiers, et personnels du comité olympique.

Eurocopter CH-36 Caracal.
Eurocopter CH-36 Caracal.

Selon le ministère de l’intérieur brésilien une « bulle » de protection sera même mise en œuvre lors des cérémonie d’ouverture et de clôture les 5 et 21 août 2016. C’est certainement dans cette optique que depuis plusieurs semaines des avions de reconnaissance électronique Embraer R-99 et de veille radar Embraer E-99 ont été aperçu au-dessus de Rio.

Par ailleurs, il n’est pas impossible que des avions de combat puissent aussi assurer une couverture aérienne, au cas où des visiteurs à très haut risque (style Hollande, Poutine, ou Obama) se retrouvent dans les tribunes officielles lors de l’une ou l’autre de ces cérémonies.

Quoiqu’il en soit, plus que jamais encore sûrement auparavant, les Jeux Olympiques d’été de Rio 2016 seront aussi les jeux de la sécurité et de la défense, et ce dans les trois dimensions. Une période qui ne sera sûrement pas de tous repos pour les policiers et militaires brésiliens.

Photos © Força Aérea Brasileira.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire