Vers une fin programmée de l’opération Sangaris

Vers une fin programmée de l’opération Sangaris

On l’avait un peu (beaucoup) oubliée, car éclipsée par les opérations Barkhane et Chammal. Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian a annoncé la fin de l’opération Sangaris menée par les forces armées et aériennes françaises en Centrafrique pour cette année. Les avions et hélicoptères français vont donc quitter cette partie de l’Afrique centrale et rejoindre l’hexagone dans les prochains mois.

Cette mission avait notamment mis en lumière la capacité des Eurocopter AS-555 Fennec a servir d’hélicoptères de combat en opérations extérieures. En outre l’opération Sangaris avait démontré toute l’interopérabilité entre Armée de l’Air et Armée de Terre.

Les hélicoptères de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre les plus employés dans cette mission rigoureuse avaient, une fois encore été les vénérables Aérospatiale SA-330B Puma. Les camions volants de l’armée françaises y ont fait une fois encore la preuve non seulement de leur parfaite adaptation aux conditions climatiques et météorologiques subtropicales mais aussi leur robustesse et leur relative polyvalence.

Alors certes dans ce pays l’insécurité n’a pas disparu malgré Sangaris. Pourtant les violences inter-ethniques ont cessé, un calme (précaire) s’est installé entre les milices Seleka et anti-Balaka. Pour cela il aura fallu tout le professionnalisme des combattants français et de la force internationale déployée par certains pays du continent.

C’est donc progressivement que les militaires français et leur matériel vont se retirer de Centrafrique. Fin 2016, il restera cependant 300 de nos soldats, intégrés dans une force européenne. Quid des aéronefs français qui y seront encore déployés.

Photo © ministère de la défense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire