Le Caracal désormais apte aux missions de sauvetages NRBC

Le Caracal désormais apte aux missions de sauvetages NRBC

La Força Aérea Brasileira vient d’ajouter une corde à l’arc de l’Airbus Helicopters H225M Caracal. Un exercice s’est déroulé du mardi 26 au vendredi 29 avril 2016 dans la région de Rio de Janeiro, son but était assez simple mais ô combien important pour l’avenir de l’hélicoptère : valider l’emploi de l’hélicoptère biturbine européen comme plateforme d’évacuation sanitaire dans le cadre d’un accident nucléaire et/ou chimique, ou pis d’une attaque bioterroriste. Bien entendu à quelques semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques d’été dans le pays, il s’agissait là aussi de démontrer les capacités de réactivité des militaires brésiliens.

H-36 Caracal.NRBC.cockpit_FABOn peut d’ailleurs tout à fait rapprocher cet exercice des manœuvres aériennes et aéroterrestres menées depuis plusieurs semaines dans le pays afin de préparer les forces à une éventuelle riposte en cas d’attaque contre l’une des deux cérémonies et/ou les sites sportifs par des forces hostiles.

D’autant que la menace bioterroristes est un des scénarii actuellement retenu par les état-majors et cellules de crises du monde entier pour une attaque terroriste de masse contre une métropole ou un site symbolique sensible.

Mais l’utilisation d’un hélicoptère comme le Caracal n’est pas forcément évident. L’évacuation médicalisée de personnes brûlées par des produits chimiques ou infectées par des agents pathogènes n’est pas forcément évidente. C’est tout l’environnement de l’appareil qui doit être adapté, et notamment son personnel. Voler sous masque à gaz et tenue spécifique n’est sûrement pas un jeu d’enfant, même pour les très professionnels pilotes brésiliens. Et pourtant ils s’y sont préparés. La cabine aussi doit être aménagée pour transporter les « brancards » NRBC.

H-36 Caracal.NRBC_FAB

Le choix du H-36 Caracal plutôt que d’un autre hélicoptère est aussi révélateur de la place que prend cet hélicoptère, lointain descendant du vénérable Puma, dans les forces aériennes contemporaines. Le biturbine européen s’impose de plus en plus comme l’une des références dans le domaine des hélicoptères de transport, de recherches-sauvetages, et d’évacuation lourde.

Photos © Força Aérea Brasileira

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire