Les Mirage 2000D frappent un site industriel majeur de Daech

Les Mirage 2000D frappent un site industriel majeur de Daech

C’est désormais loin du crépitement des flashs de la presse que l’opération Chammal se poursuit. Malgré cette quasi totale absence de couverture médiatique les opérations n’ont pas faibli au-dessus de l’Irak et de la Syrie pour les aviateurs français. Dernier exemple en date, le raid aérien mené ce samedi 21 mai 2016 par deux avions d’attaque Dassault Mirage 2000D contre un important site de production et d’armement de véhicules à destination des forces djihadistes de Daech. Les monoréacteurs français ont bombardé leur cible à l’aide de munitions à guidage laser GBU-12 d’origine américaine.

C’est au-dessus de la région de Sinjar, dans le nord de l’Irak, que les deux Mirage 2000D de l’Armée de l’Air ont frappé l’autoproclamé État Islamique. Leur objectif était en fait un site industriel servant à la transformation, au blindage, et à l’armement de véhicules terrestres pour le compte des combattants de l’organisation terroriste. Chaque avion emportait deux GBU-12 et ces quatre bombes ont été tirées.

Même si on ignore le nombre exact de combattants ennemis tués dans l’opération il semble bien que l’intégralité de cette usine ait été détruite par les équipages français et la redoutable précision de leurs tirs. un coup dur pour Daech et ses troupes qui partout en Irak et en Syrie reculent devant les forces de la coalition et leurs alliés.

Cependant il ne faut pas espérer de sitôt le retour au pays de nos pilotes, équipages, et mécanos. La récente vague d’attentats perpétrée en Syrie démontre bien que l’organisation djihadiste possède encore des ressources humaines et militaires très conséquentes. C’est pourquoi depuis la Base Aérienne Projetée en Jordanie le ballet des Mirage 2000D se poursuit.

À Avions Légendaires nous n’oublions pas cette guerre qui se déroule aussi dans les cieux et où nos combattants risquent leur vie quotidiennement.
Ce court sujet leur est dédié.

Photo © Armée de l’Air

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

  1. Oui merci à nos militaires ,et à nos ingénieurs qui permettent à la France d’utiliser ses armes comme elle le souhaite. Ces mirages 2000D sont ils équipés de missiles d’auto défenses ? Même si l’IE n’a pas d’avions de chasses

    • @Simon & Arthur25
      Oui un missile se fatigue structurellement aussi lors d’un vol dû aux facteurs de charge. Donc vu qu’il n’y a pas dans ce conflit de dangers venant du ciel, les M2000D et Rafale n’emportent qu’un seul missile IR pour l’auto-défense et pour le M2000, il s’agit encore du Magic II, prévu d’être remplacé par le Mica IR.
      Il est à noter que n’ayant pas de radar A/A, le M2000D (et N) n’emporte que des missiles IR

      • Les 2000D seront équipés du mica IR lors de leur futur modernisation ? Que deviennent les stocks des majic|| ,car n’ayant plus de f1 ,plus de SEM?!

        • Il me semble que le Magic II n’est plus fabriqué.
          Donc obligation de passer au Mica IR. Le M2000C utilise encore le Magic donc pour lui aussi il devra adopter le Mica

Laisser un commentaire