Satanas & Diabolo, la madeleine de Proust des aérophiles quadragénaires

Satanas & Diabolo, la madeleine de Proust des aérophiles quadragénaires

Bon disons-le clairement les plus jeunes d’entre-nous risquent bien de ne pas accrocher du tout à ce sujet. Par contre, si vous avez plus de 30 ans, et spécialement entre 40 et 50 ans, vous avez toutes les chances de retrouver deux vieux compagnons de votre enfance. Il y a un peu plus de 45 ans débarquait sur les écrans de télévision français une des (très) rares séries animées télévisées sur l’aviation : Satanas & Diabolo. Pour celles et ceux qui ne la connaitrait pas, elle narrait les aventures de quatre aviateurs complètement barrés qui tentaient vainement d’attraper un pigeon voyageur.

Créée en 1969-1970 par le studio Hanna & Barbera, qui accoucha notamment des fabuleux « Scooby-Doo » et « Famille Pierrafeux », cette série d’épisodes courts (format 11 minutes par épisode) narre les aventures des aviateurs Satanas & Diabolo. Elle débarqua en France en 1970 avant de faire les beaux jours quelques années plus tard de Récré A2. Pour beaucoup d’entre-nous cette série est aussi importante en terme de mémoire collective que Casimir et son « Île aux Enfants » ou encore « 1 rue Sésame ».

La particularité de l’escadrille commandée par Satanas réside dans plusieurs faits différents : primo son ailier Diabolo est un chien, en fait beaucoup plus malin que lui. Deuxio ses deux autres pilotes sont totalement débiles et aux qualités d’aviateurs plus que discutables, et tertio leurs avions sont des biplans colorés faits de bric et de broc qui tiennent entier souvent par magie… ou avec une chance insolente. En gros, il ne faut pas chercher dans cette série télé le moindre sérieux, ça n’existe pas dans Satanas & Diabolos. Et c’est tant mieux.

Bien entendu, à l’image de Vil le coyote cavalant après cette tête à claques de Bip-bip, ils n’ont jamais réussi à attraper le vaillant petit pigeon Zéphyrin.

Satanas & Diabolo-escadrille_SDASMLe personnage de Satanas n’est pas sans rappeler celui du Docteur Fatalitas du film « La Grande Course autour du monde« , génialement interprété par le grand Jack Lemmond. D’ailleurs sous bien des aspects les mimiques de Diabolo rappellent celles de Max, le délirant majordome de Fatalitas incarné par le tout aussi drôle Peter Falk, l’éternel inspecteur Columbo.

Pour celles et ceux qui ne connaissent ni la série ni le film, sachez qu’ils existent en DVD et en Blue-Ray. Il est à noter que la s’appelaient « Dastardly and Muttley in their Flying Machines » dans la version originale, et qu’ils sont tout aussi cultes aux États-Unis et au Royaume-Uni. Les personnages sont aussi présents dans le dessin animé à succès Les Fous du volant, car Satanas & Diabolo est l’une des quatre séries qui en est dérivées.

Voilà c’était mon coup de cœur de ces jours ci pour une série qui à bercé mon enfance et qui n’est certainement pas pour rien dans ma passion pour les choses de l’air. Enfant je me rêvais souvent en pilote maladroit dans cette escadrille totalement loufoque. Une série animée faite de dessins, et non d’images générées par ordinateurs qui donnaient un cachet particulier aux personnages.

Illustrations © SDASM.

5 COMMENTAIRES

  1. J’aimais bien aussi quand il faisait leurs courses de voitures, c’était super drole, vous vous souvenez comment sa s’appelait ?

Laisser un commentaire