Toujours aucune trace des boites noires du vol MS804

Toujours aucune trace des boites noires du vol MS804

Près d’une semaine après que l’Airbus A320 SU-GCC se soit abîmé en mer les recherches semblent stagner dangereusement, et ce malgré l’important déploiement de forces aéronavales et maritimes autour du lieux supposé de l’impact. Surtout les enquêteurs n’ont aucune idée précise de l’endroit où sont située les deux boites noires qui se trouvaient à bord du biréacteur au moment du drame. Seule leur analyse permettra de connaitre la vérité sur la tragédie du vol MS804. Accident, attentat, ou encore suicide ? Aucune piste ne semble actuellement écarté.

Du coup à la demande des enquêteurs experts du BEA dépêchés sur zone, la France a décidé de recourir aux services de deux entreprises spécialisées dans le travail en grande profondeur Alseamar et Deep Ocean Search. Cette seconde société va mettre à disposition un navire de travail ainsi qu’un robot sous-marin type ROV pouvant œuvrer jusqu’à une profondeur de 6000 mètres, soit bien plus que celle connue dans la région.

Car face à de tels pressions on n’est pas totalement sûrs que les pings, ces signaux ultrasons, soient émis encore très longtemps par les deux boites noires. Il s’agit là des seuls moyens disponibles pour repérer, et ensuite récupérer, ces éléments essentiels à la compréhension de ce qui s’est réellement passé à bord de l’avion.

Rappelons tout de même que lors du drame le biréacteur de construction européenne avait 66 passagers et membres d’équipage à son bord. Tous ont péri dans la catastrophe. Hormis quelques rares débris et effets personnels des passagers (exhibés de manière assez malsaine d’ailleurs par les médias du monde entier) on n’a presque rien retrouvé de l’A320. Espérons que désormais les recherches pourront avancer plus rapidement.

Photo © Wikimédia Commons.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Il serait judicieux d’équiper ces boites noires d’un système d’éjection en cas de crash, celles-ci étant équipées d’une bouée à gonflage automatique ( un peu comme les radeaux de survie).

Laisser un commentaire