Voilà une photo de propagande qui en dit long sur la détermination de l’OTAN à protéger l’espace aérien des pays baltes. Sur ce cliché on aperçoit huit avions de la force Baltic Air Policing volants en formation, accompagnés de quatre chasseurs suédois et d’un bombardier stratégique appartenant à l’US Air Force. La photo a été prise depuis la place de boomer d’un Boeing KC-135R Stratotanker américain.

déploiement de force-sujet_USAF

Les jets sont donc six General Dynamics F-16 Fighting Falcon (quatre exemplaires américains et deux polonais), quatre Saab JAS-39 Gripen suédois, deux Eurofighter EF2000 allemands, et un Boeing B-52H Stratofortress forcément américain. Une véritable démonstration de puissance de feu et de force à destination de la Russie.

Bon certes, le vénérable bombardier octoréacteur ne représente plus vraiment une menace crédible pour l’espace aérien de Moscou, mais les chasseurs présents eux oui indubitablement. On remarquera la présence des avions suédois, ce pays se rapprochant de plus en plus de Baltic Air Policing malgré son absence des rangs de l’organisation atlantiste.

Photo © US Air Force.

13 COMMENTAIRES

  1. Je remarque qu’un des Falcon est un peu différent des autres avec son équipement en plus sur le dos. Il a un rôle particulier par rapport aux 5 autres?

    • Non simplement les F-16C & D polonais ont la possibilité de disposer de réservoirs d’extrados, notamment pour les missions de longue durée. Ces avions remplissent dans le cadre de Baltic Air Policing presque uniquement des missions d’interception et de supériorité aérienne.

  2. Il existe une très célèbre et au authentique photographie d’un B-52 sur le pont du porte-avion USS Nimitz (CVN-68). Celle-ci est aisée à trouver sur le net. A cette époque on construisait solide. Les pilotes actuels du B-52 n’était pas encore nés et les Stratofortress étaient déjà en service!

    • Non, malheureusement c’est un fake connu de longue date, et les proportions du B52 ne sont même pas bonnes 😉
      Photo originale pour un comparatif ici : https://public.bn1302.livefilestore.com/y3ptJ9NAvHUr5TSsbQx-z9Bcr1SDxvgYtJi-cr1lUCEqZoIWI4ajcCmOoCwKBQSeoJRNeNBlDpK0SRSlnI3SBWp7RqArU3m1nKzQHSGOLn7LV7BvF5VPRUC94ZZwfPUmqpp?PARTNER=WRITER&rdrts=140876198

      Le seul appareil de l’USAF à avoir été testé sur porte-avions était le C130.
      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4a/C130-Forrestal.jpg

      • @Vark, Je dois faire mon mea-culpa; je me suis fait attrapé comme vulgaire un débutant! Mais l’histoire du C-130 sur le Forrestal, je la connais. Changement de sujet: pouvez-vous me donner une définition d’aéronef de première génération, de seconde génération ect? Les CCF-118 canadiens sont de quelle génération? Et les Superthornets, de la même génération « bis » que les CCF-118? En dehors de certains critères supposément objectifs(performances, + ou – furtifs par exemple), je m’interroge si ceux-ci ne sont tout simplement pas qu’un argument de vente?

        • La définition est essentiellement liée aux capacités de combat, de détection et de discrétion, je dirais que le CCF-118 est de 4ème génération (dans le début), au même titre que le F-16, le Mirage 2000 ou le Mig-29. Le Super-Hornet serait lui de la 4+, grâce à son système d’arme et de guerre électronique plus évolué.

        • Cette histoire de génération nous vient de l’armée US.
          1er génération : avion à hélice.
          2 ème génération : avion à réaction et canon.
          3 ème génération : avion a réaction supersonique et missile courte portée.
          4 ème génération : commande électrique et capacité BVR (radar longue porté et missile longue porté) et meilleur manœuvrabilité (les 3ème génération avaient du mal en combat tournoyant contre ceux de 2ème géné). 4ème + et 4ème ++ : capteur autre que radar, commande fibre, (poussée vectorielle), vision tête haute / suivi de terrain / multirole ( toutes les missions mais nécessitant un retour à la basse pour passer de l’un à l’autre).
          5ème génération : Furtivité, hypermanouvrabilité, fusion des senseurs, fusion des données, partage de données / omnirole (toutes missions durant un même vol)

          les F18 canadiens sont de 4 ème génération (peut être 4+ en fonction de mise à jour).
          Les Superhornets sont une évolution du hornet aujourd’hui 4++ (l’avionique est proche de celle du rafale) tout en étant plus grand et ayant plus d’autonomie et plus de charge. Non, les superhornets sont vraiment meilleurs que le hornets même s’il n’a pas apporté toutes les améliorations attendues par rapport aux hornets.

          Les hornets canadiens doivent être remplacés, les cellules sont mortes, on l’a vu quand les canadiens venaient s’entrainer avec des pilotes polonais (ou un pays par là bas, je me souviens plus). Les avions canadiens n’ont pas pu faire d’entrainement au combat tournoyant, ils ne supportent plus les facteurs de charges. Les canadiens sont vite rentrés au pays sans fait le moindre entrainement…

  3. Mmmmh, les BUFFs ont encore des capacités offensives intéressantes. Rappelons que l’an dernier en Baltique lors d’un exercice ils mouillaient déjà pléthore de mines navales MK62, et ils l’ont encore fait il y a quelques jours lors de BALTOPS (cette photo est contemporaine de l’événement). Quant à leurs capacités d’emport en missiles de croisière / antinavires, elles ne sont plus à démontrer.

    En tout cas ils représentent toujours le signal fort américain : quand on veut montrer qu’on est là et qu’on ne plaisante pas, on envoie un B52 (Corée, mer de Chine, et une fois de plus en Europe).

    http://www.usafe.af.mil/News/Article-Display/Article/798428/baltops-b-52-mining-operations-the-build

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom