La force Chammal ne dispose plus de son propre AWACS

La force Chammal ne dispose plus de son propre AWACS

Clap de fin pour le troisième déploiement d’un Boeing E-3F SDA français au-dessus de l’Irak et de la Syrie. Depuis ce mercredi 8 juin 2016, le quadriréacteur de détection et de commandement aéroporté de l’Armée de l’Air a rejoint la Base Aérienne 702 d’Avord, où sont sis les avions de la 36ème Escadre de Commandement et de Conduite Aéroportée. C’est donc désormais uniquement aux avions similaires des pays alliés que les pilotes français devront s’en remettre.

Notre Boeing E-3F était stationné depuis le 31 mars 2016 à Al Udeid Air Base, la principale installation militaire aérienne qatarie. C’est de là qu’il prenait les airs pour assurer ses missions au profit des avions des pays de la coalition internationale engagés dans la guerre contre l’autoproclamé État Islamique et ses combattants djihadistes. Au total l’avion a réalisé un peu moins de 150 heures de vol en opérations lors de cette troisième mission du genre.

Ce retour au pays de l’avion, de son équipage mais aussi des personnels assurant depuis le sol sa mise en œuvre n’implique pas pour autant que plus aucun AWACS hexagonal ne volera au-dessus des territoires irakiens et syriens dans les prochaines semaines. Pour autant Américains et Britanniques disposent eux-aussi de Boeing E-3 Sentry dans la région.

Photo © Armée de l’Air.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire