Swiss prend possession de son premier Bombardier CS100

Swiss prend possession de son premier Bombardier CS100

Ce 29 juin, lors d’une cérémonie à ses installations situées à Mirabel au nord de Montréal, la multinationale québécoise Bombardier a livré officiellement le premier avion de la C Series à son client de lancement. Le premier appareil de série à sortir de la chaîne d’assemblage est un CS100 remis à Swiss International Air Lines. D’une configuration de 125 places et d’une autonomie de 6 100 km, le CS100 livré est le plus petit modèle de cette nouvelle génération d’avions monocouloirs moyen-courrier.

Cet appareil est le premier des 30 avions commandés par Swiss, soit dix CS100 et vingt CS300. Il effectuera son premier vol commercial le 15 juillet entre Zurich et Paris. Outre Paris-Charles de Gaulle, les aéroports de Manchester, Prague et Budapest figureront parmi les premières destinations desservies par ce nouveau CS100 en juillet. Suivront Varsovie et Bruxelles fin août; puis Nice, Stuttgart, Hanovre, Milan, Florence et Bucarest en septembre. Au fil des prochaines livraisons à Swiss, les appareils C Series remplaceront graduellement des appareils moins récents de sa flotte, dont la vingtaine d’AVRO RJ100 encore en service.

Swiss avro rj100
AVRO RJ100

Bombardier avait annoncé en décembre dernier l’homologation du ministère canadien des Transports pour le CS100, suivie mi-juin par celles de l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) et de la Federal Aviation Administration américaine (FAA). Bombardier a jusqu’ici engrangé près de 400 commandes fermes pour son nouvel avion, et un potentiel de 800 avec les options pour le CS100 et le CS300 dont le processus d’homologation est en cours. Les esprits chagrins et compétiteurs de Bombardier ne manqueront pas de souligner les dépassements des estimations de coût de développement du C Series et d’échéancier initial de livraison des premiers appareils, mais les aérophiles savent fort bien que c’est le lot de tous les avions de nouvelle génération, peu importe l’avionneur.

Hier, Bombardier annonçaient par ailleurs avoir finalisé l’entente d’achat avec Air Canada qui avait signifié en février 2016 son intention d’acquérir des avions C Series. L’entente prévoit la commande ferme de 45 avions CS300 et des options sur 30 autres. Les livraisons à Air Canada devraient débuter à la fin de 2019 et se prolonger jusqu’en 2022.

N’étant pas parmi les invités spéciaux de l’évènement d’aujourd’hui, je devrai sans doute attendre la mise en service des CS300 chez Air Canada avant d’être passager de ce tout nouvel avion. Je suis donc jaloux de nos amis européens qui vivront cette expérience avant moi ! À moins que cela devienne une bonne excuse pour un prochain voyage en Europe…

Marcel
Fils d’un militaire de l’armée de l’air canadienne (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.

2 COMMENTAIRES

  1. Ça veut dire qu’avec un peu de chance on va en croiser ces prochaines semaines sur nos aéroports, l’occasion de voir de près ce nouvel acteur de l’aviation civile.
    Par ailleurs des Bombardier CS100 aux couleurs d’Air France-Hop, ça aurait vraiment de la gueule.

  2. Bravo à Bombardier et au gouvernement du Québec qui l’épaule. Et un gros zut au gouvernement fédéral qui n’a pas versé encore un $ pour aider notre constructeur aéronautique. Celui-ci a pourtant versé plusieurs milliards de $ en 2009 pour soutenir en Ontario l’industrie automobile: comme nous disons au Québec: deux poids, deux mesures! Air Canada se fait rabrouer à chaque année par le Commissariat aux langues officielles du gouvernement du Canada pour le non-respect du droit des canadiens de langue française à se faire convenablement servir dans l’une des langues officielles du Canada lors de ses vols, Et enfin Air Canada a finalement finalisé l’entente d’achat de C Séries. Quelle outrageante image pour le Canada si son transporteur aéronautique national n’aurait pas acheté des avions made in Canada? Le dossier des C Séries est très suivi par les médias au Québec.

Laisser un commentaire