Accident mortel d’une montgolfière au Texas

Accident mortel d’une montgolfière au Texas

Même si les ballons à air chaud ne constituent pas exactement des machines volantes leur lien de parenté avec le monde de l’aviation est évident. Sans les aérostiers il n’y aurait sûrement jamais eu d’aviateurs. Le drame qui vient de toucher leur monde heurte donc forcément le notre, celui de l’aviation. Ce samedi 30 juillet 2016, la nacelle d’une montgolfière s’est écrasée lors d’un vol touristique au Texas, il n’y a aucun survivant parmi les seize personnes qui se trouvaient à bord. Il faut rappeler que les accidents, et à fortiori les drames de ce genre, sont rarissimes avec ce type de moyen de transport.

Même si on ignore encore à l’heure qu’il est les causes exactes de cet écrasement il semble bien qu’un incendie se soit déclaré à bord de la nacelle. Pour mémoire n’oublions pas que celles-ci sont généralement de grands paniers en matières naturelles, surtout du rotin ou de l’osier pour la structure, et un plancher en bois ou en contreplaqué. Les matières synthétiques sont très rares. Le feu peut donc les ravager très rapidement.

Certains témoins affirment que la montgolfière aurait violemment chuté de plus de cent mètres après que le feu soit apparu. Malgré la rapidité des services de secours de la ville toute proche de Lockhart et du comté de Caldwell il semble bien qu’aucune vie n’ait pu être sauvée par les secouristes. Un hélicoptère sanitaire avait même été dépêché sur zone par les pompiers d’Austin. La capitale d’état texane se trouve à en effet moins de cinquante kilomètres du site de l’écrasement.

C’est donc désormais aux enquêteurs de l’administration fédérale de la sécurité des transports (le fameux NTSB) de mener leurs investigations. Celles-ci risquent de s’avérer difficiles, en effet de par leur simplicité de conception les ballons à air chaud sont dénués de toute avionique moderne et notamment de boite noire. Néanmoins la pratique de la montgolfière est très répandue aux États-Unis, autant qu’en France, et à n’en pas douter les agents fédéraux disposent de véritables experts dans ce domaine.

Plusieurs questions restent en suspens : la nacelle était-elle en surcharge ? Peut-il s’agir d’un acte de malveillance ? Toutes les règles de sécurité ont-elles été suivies par l’aérostier ? Autant de questions qui trouveront sûrement des réponses dans les semaines et mois à venir.
Affaire à suivre donc.

Photo © Wikimédia Commons.

 

NDLR : C’est par choix éditorial qu’aucune photo de l’accident n’est montré, afin à la fois de ne pas tomber dans une forme de voyeurisme déjà bien trop présente dans d’autres médias mais aussi par respect pour les victimes et leurs proches.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire