Les deux Eurocopter EC225 de la 32F transférés à l’EH 1/67 Pyrénées

Les deux Eurocopter EC225 de la 32F transférés à l’EH 1/67 Pyrénées

Il y quelques jours nous vous annoncions la disparition des derniers Super Puma de recherches-sauvetages en mer basés en Corse. Depuis ce jeudi 30 juin 2016 l’Escadron d’Hélicoptère 1/67 Pyrénées met en œuvre deux Super Puma Mk-2 en provenance de la Marine Nationale, des hélicoptères qui pourraient permettre de renforcer les moyens d’entraînement et de service public de cette unité de l’Armée de l’Air. Ces hélicoptères proviennent de la Flottille 32F, dissoute (momentanément ?) ce lundi 27 juin.

En effet cette flottille de l’aéronavale française a vu ses missions de service public transférées à la Flottille 33F et à ses biturbines NH90 Caïman. Les deux EC225 Super Puma Mk-2 devenaient donc totalement inutiles, ce qui explique la décision prise au début de l’année de les transférer dans l’Armée de l’Air. C’est désormais chose faite.

Ces deux machines, qui demeurent aux standards parapubliques, ont donc intégré le prestigieux mais aussi très discret Escadron d’Hélicoptères 1/67 Pyrénées. Ils voleront, depuis la Base Aérienne 120 de Cazaux, aux côtés des puissants EC725 Caracal qui assurent le soutien opérationnel aux éléments des forces spéciales françaises. Ils pourraient également éviter à l’Armée de l’Air le recours à la location d’un appareil civil pour les missions d’entraînement, permettant ainsi des économies substantielles.

Quoiqu’il en soit même si ce transfert de deux hélicoptères est plus anecdotique qu’autre chose il est également symptomatique de la montée en puissance de l’EH 1/67 au sein de l’Armée de l’Air, une unité activement mis en œuvre aussi bien en opérations extérieures que pour les missions antiterroristes intérieures, notamment en renfort du Groupement Interarmées d’Hélicoptères.

Photo © Armée de l’Air.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire