Les Casa du Vercors et du Ventoux rejoignent Évreux

Les Casa du Vercors et du Ventoux rejoignent Évreux

Au revoir les Hauts-de-France et bonjour la Normandie. S’il n’y a qu’une petite centaine de kilomètres entre les deux bases le regroupement des CN-235 de l’Armée de l’Air est un symbole fort des modifications dans la projection aérienne française. En ce mois de juillet 2016 les Casa des Escadrons de Transport 1/62 Vercors et 3/62 Ventoux ont définitivement quitté la Base Aérienne 110 de Creil pour la Base Aérienne 105 d’Évreux. Désormais le gros de la flotte de transport de l’Armée se partage entre deux sites bien distincts.

À Évreux donc les Casa CN-235 précités et les Transall des Escadrons de Transport 1/64 Béarn et 2/64 Anjou, tandis qu’à Orléans (ou Base Aérienne 123) sont regroupés les A400M de l’Escadron de Transport 1/61 Touraine et les C-130H et H-30 des Escadrons de Transport 2/61 Franche-Comté et 3/61 Poitou.
Pour faire simple : les biturbopropulseurs en Normandie, les quadriturbopropulseurs en Centre-Val de Loire.

Ce redécoupage est censé mieux permettre d’économiser les vols de transit, tout en rationalisant le transport aérien militaire français. Il ne faut pas se tromper, ce regroupement en deux bases et l’abandon du transport tactique à Creil est une petite révolution. En fait on pourrait même considérer que c’est là l’un des points hautement positifs des derniers (si décriés) Livres Blancs.

Au total ce sont donc quinze Casa qui ont quitté l’ex-Picardie pour rejoindre la Normandie. En effet le Vercors et le Ventoux ne sont pas à pleine dotation en métropole, certains de leurs avions se trouvant actuellement en opérations extérieures en appui des forces françaises engagées dans l’opération antiterroriste Barkhane.

Photo © Armée de l’Air

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire