Programme du défilé aérien du 14 juillet

Programme du défilé aérien du 14 juillet

À l’instar de l’an dernier nous vous proposons une présentation sommaire mais plutôt claire des aéronefs qui survoleront Paris la semaine prochaine pour la fête nationale. Focus donc sur le défilé aérien du 14 juillet 2016, avec ses avions et ses hélicos. Une manière de se faire une idée de ce que certains d’entre nous verrons devant leur télé (ou leur écran d’ordinateur) tandis que d’autres seront sur l’avenue des Champs-Élysées au milieu de milliers de Français et de touristes étrangers.

Comme chaque année les avions et les hélicoptères n’évolueront pas à la même altitude. Les premiers croiseront à 1000 pieds (soit ≅ 305 mètres) tandis que les seconds voleront eux à 400 pieds (soit ≅122 mètres) au-dessus du pavé parisien.

C’est à 10 heures 30 que le défilé aérien commencera, après la traditionnelle animation musicale, par la présentation des Alpha Jet E tricolores de la Patrouille de France. Ils voleront sous configuration de la figure dite « Tour Eiffel » afin de symboliser le soutien de l’Armée de l’Air, et plus largement de l’ensemble des militaires de notre pays à la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024.

Derrière eux commencera enfin le défilé aérien. D’abord trois Mirage 2000N célébrant le centenaire de l’escadrille franco-américaine Lafayette, suivi ensuite d’un E-3F SDA et de quatre Mirage 2000-5F représentant la protection du ciel français.
L’Armée de l’Air poursuivra avec quatre Rafale C, un C-135FR, et quatre Mirage 2000D représentant l’action de notre pays à l’étranger.

Viendra ensuite un volet sur l’entraînement avancé et la transformation opérationnelle des jeunes pilotes au travers de deux Mirage 2000B, deux Mirage 2000C, et deux Alpha Jet E. Les Forces Aériennes Stratégiques seront bien présentes avec un C-135FR et trois Rafale B, suivis ensuite de trois autres Alpha Jet E dont un appartenant à la Composante Air.

Se présenteront ensuite les premiers aéronefs de la Marine Nationale, à savoir trois Rafale M et un Hawkeye. Ils seront suivis de près par deux avions de patrouille et de surveillance maritime : un Atlantique et un Falcon 50M.

Retour ensuite à l’Armée de l’Air avec la projection, c’est à dire le transport. À tout seigneur tous honneurs, l’A400M ouvrira la marche, suivi de près par un vénérable Transall accompagné de deux Casa. Suivra ensuite un Falcon 900 de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire. Fermeront la marche trois biturbopropulseurs Xingu d’entraînement au pilotage d’avions de transport.

Avant que le défilé à pied ne commence, Paris sera survolée par deux avions du ministère de l’intérieur : un King Air 200 de transport léger et de commandement aéroporté et un Dash 8 de transport et de lutte contre les feux de forêts.

C’est à 11 heures 30, après les rutilants camions rouges de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, que commencera le second volet du défilé aérien, celui des hélicoptères.
Les premiers appareils seront des machines de l’ALAT engagés au quotidien dans des actions de service public et de lutte contre le terrorisme : un Puma, un Cougar, et deux Caïman.
Ils seront suivis de trois appareils représentant un tableau de guerre contre le terrorisme djihadiste sous la forme d’un Tigre, d’une Gazelle, et d’un Caracal.

Un nouveau groupe se présentera derrière eux avec cette fois deux Tigre (un HAD et un HAP) , une Gazelle, et un Puma de commandement aéroporté. Ils seront suivis par trois hélicoptères de transport : un Cougar et deux Caïman. Le défilé de l’ALAT prendra fin par une étonnante patrouille composée d’un Tigre et d’un Puma.

Ce sera ensuite le tour des quatre seuls hélicos embarqués présents, des appareils de combat maritime et de recherches-sauvetages de la Marine Nationale  :  deux Caïman, un Panther, et un Dauphin 2.
Ils seront suivis par trois hélicoptères de la Gendarmerie Nationale, deux EC135 et un EC145, ainsi qu’EC145 jaune et rouge du ministère de l’intérieur, un des fameux Dragon.

Retour des hélicos de l’Armée de l’Air avec un Puma de recherches-sauvetages en mer et deux Fennec de protections. Ils seront suivis par deux Caracal et un… Hercules de ravitaillement en vol de l’US Air Force. Un dernier tableau qui sera sûrement particulièrement apprécié.

Comme l’an dernier le défilé du 14 juillet est annoncé allégé par rapport aux années précédentes, principalement pour des raisons de fatigue des personnels particulièrement engagés mais aussi pour causes budgétaires.
Quoiqu’il en soit nous serons encore nombreux à l’admirer, au travers de la lucarne ou sur place.

Photo © Armée de l’Air

 

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire