Dernière ligne droite pour les Mirage 2000-5F des Cigognes avant la Lituanie

Dernière ligne droite pour les Mirage 2000-5F des Cigognes avant la Lituanie

Ce mois d’août 2016 va être marqué par le retour des aviateurs français dans l’opération Baltic Air Policing menée par l’OTAN afin de protéger l’espace aérien des trois états baltes. Les pilotes et mécanos des quatre monoréacteurs Dassault Mirage 2000-5F déployés par l’Armée de l’Air devront donc être opérationnels au 31 août prochain à partir de Šiauliai AB en Lituanie où ils remplaceront leurs collègues britanniques et portugais. C’est le mythique Escadron de Chasse 1/2 Cigognes qui fournira personnels et avions.

L’envoi de ceux-ci est aussi un signal fort adressé à ceux qui voudraient violer l’espace aérien estonien, letton, et lituanien : l’OTAN déploie un de ses meilleurs intercepteurs. En effet si le Mirage 2000-5F n’est pas exactement un avion de supériorité aérienne il demeure un redoutable chasseur pur capable grâce à son agilité, à sa vitesse de croisière, à ses accélérations, et à son radar RDY de damer le pion à n’importe quel appareil ennemi y compris des avions de combat bien plus lourds et supposés manœuvrant que lui.

Avec le « petit » avion de combat français l’OTAN va donc disposer au cours de l’automne d’un intercepteur apte également à faire oublier les carences lourdes dans l’organisation des forces aériennes de ces trois tous pays. Au cas où la situation l’exigerait les pilotes français pourront toujours montrer les crocs… sous la forme de leurs missiles air-air Mica et/ou de leurs canons-mitrailleurs de 30mm toujours aussi redoutables.

Mirage 2000-5F.tarmac_AdlACar ne nous y trompons pas Baltic Air Policing n’est pas une petite missions faite pour satisfaire les dirigeants de ces trois états, il s’agit bien d’une des opérations les plus sensibles de l’OTAN car elle met les aviateurs engagés en première ligne face à l’adversaire originel de l’organisation atlantiste. Ces hommes et ces femmes doivent donc faire preuve au quotidien d’un sang froid identique à celui qu’il leur faut pour assurer la sécurité du ciel français.
Les pilotes des Cigognes pourront également compter sur leurs homologues allemands opérant sur Eurofighter EF2000 depuis l’Estonie.

Photos © Armée de l’Air.

3 COMMENTAIRES

  1. À sa sortie,le -5 était le 1er chasseur avec un radar multicibles de l’Europe occidental, couplé au Mica,unique missile même de nos jours qui existe en version EM et IR
    Sa version de base le M2000 était de son temps le 1er chasseur instable (avec CDVE) de l’Europe occidental
    Le -5 possède tout de même de beaux restes

    • Le 2000-5 était à sa conception un avion de supériorité aérienne. Croyez vous réellement François que l’Armée de l’Air va faire de la supériorité aérienne avec un monoréacteur ? Aujourd’hui c’est un avion pleinement adapté au petit territoire français mais pas plus. Baltic Air Policing se déroulant sur une zone encore moins étendue je suis d’accord qu’il peut y réaliser des missions de supériorité aérienne, mais si nous devions l’engager sur des espaces plus vastes ça serait une autre affaire.

Laisser un commentaire