Impressionnante sortie de piste d’un Boeing 737 cargo en Italie

Impressionnante sortie de piste d’un Boeing 737 cargo en Italie

Après l’incendie d’un Boeing 777-300 émirati survenu l’avant-veille, on peut dire que la semaine n’est pas des meilleures pour l’avionneur de Seattle. Ce vendredi 5 août 2016 au petit matin un Boeing 737-400F a raté son atterrissage sur l’aéroport italien de Bergame, terminant sa course sur une route nationale. Par miracle il n’y a aucune victime, ni dans l’avion ni sur la voie rapide.

Il était 4 heures 07 (heure locale) lorsque l’avion a, visiblement pour des raisons principalement météorologiques, fait une sortie de piste à l’atterrissage. La piste 28 sur laquelle l’accident s’est passé était détrempée en raison d’un violent orage. La visibilité au sol y était particulièrement réduite. Le biréacteur appartenant à la compagnie hongroise ASL volaient pour le compte du transporteur allemand DHL Express. Il avait décollé un peu plus d’une heure auparavant de l’aéroport parisien de Roissy Charles de Gaulle.

Après avoir quitté le tarmac le Boeing 737 a défoncé le premier rideau de clôtures entourant les pistes de l’aéroport italien avant de traverser le parking d’un célèbre loueur de voitures, occasionnant au passage des dégâts semble t-il assez considérables. Puis il a retraversé une seconde série de grillages et est venu s’immobiliser en travers de la route. Fort heureusement à cette heure très matinale la circulation automobile était des plus réduite.

Immédiatement les équipes locales se sont coordonnées. Pendant que l’aéroport était fermé à la circulation aérienne d’important moyens de secours étaient déployés autour de l’avion. En plus des camions de pompiers aéroportuaires, des engins des casernes alentours étaient envoyés sur le site de l’écrasement.
La question de l’embrasement du carburant de ce 737-400 était dans tous les esprits, notamment juste après Dubaï.

Le Boeing 737-400F a littéralement traversé la route nationale.
Le Boeing 737-400F a littéralement traversé la route nationale.
Finalement les deux membres d’équipage ont pu s’extraire sans difficulté du cockpit. Correctement sanglés, ils n’ont même pas été blessés. Par précaution ils ont cependant été conduit à l’hôpital le plus proche pour y subir des examens de routine. Ils doivent prochainement être entendus par les enquêteurs italiens. Ces derniers ont récupéré les deux boites noires. Désormais la priorité était de rétablir la circulation automobile, une fois l’épave du biréacteur retirée. On ignore si ce dernier revolera.

Photos © Reuters.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire