Le Maroc déploie deux CL415 au Portugal

Le Maroc déploie deux CL415 au Portugal

Si les feux de forêts américains et français sont les plus couverts par les médias généralistes hexagonaux il ne faut pas sous-estimer ceux qui frappent le Portugal depuis le début de l’été. Devant la violence de la situation le gouvernement de Lisbonne a demandé l’aide internationale en matière de moyens de combat aérien, recevant l’aide de deux pays européens mais aussi du Maroc. Retour sur le déploiement des deux Bombardier CL415 chérifiens.

C’est à la fin du mois de juillet que les deux biturbopropulseurs appartenant à la force aérienne marocaine sont arrivés sur la Base Aérea 5 de Monte Real sur la côte occidentale du pays. C’est là que sont stationnés les avions de combat General Dynamics F-16 Fighting Falcon de la Força Aérea Portuguesa.
Ils doivent y rester jusqu’aux alentours du 25 août environ.

Cette base présente la qualité d’être particulièrement centrale sur le petit territoire portugais. Un point positif pour les équipages marocains qui peuvent ainsi appuyer le plus correctement possible les formations terrestres de pompiers locaux. Les feux portugais étant assez similaires de ceux rencontrés en Afrique du nord avec une végétation typiquement méditerranéenne ces pompiers volants ne sont pas surpris de la violence du feu.

Ce déploiement de moyenne durée démontre une fois encore que les services aériens de lutte contre les feux de forêt sont parfaitement interopérables dans tout l’arc méditerranéen. Que cela soit entre des pays européens comme la Croatie, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, et le Portugal c’est déjà énorme mais que dire du fait qu’un pays non-européen, le Maroc puisse également apporter son eau au moulin ?
Le fait que ces pays utilisent tous le Bombardier CL415 accentue certainement cette capacité de travail en commun des équipages.

Sur le tarmac portugais de la BA5 de Monte Real.
Sur le tarmac portugais de la BA5 de Monte Real.
À l’instar de leurs collègues européens les pilotes marocains poussent leurs CL415 au maximum de leurs capacités, réalisant fréquemment des bombardement d’eau et de liquide retardant à très basse altitude. Ceci signifie qu’ils en viennent souvent à lécher les flammes avec leurs amphibies afin d’être plus précis dans l’appui aérien aux soldats du feu. Le professionnalisme de ces équipages n’est plus à démontrer.

Photos © ministère de la défense marocain.

4 COMMENTAIRES

    • Le sujet ici était sur les avions marocains, de plus aucune photo libre de droit n’était disponible de ces deux Be-200 loués par le gouvernement russe.

    • Pour l’instant ce n’est plus du tout à l’ordre du jour. Le ministère de l’intérieur préfère sûrement s’équiper en aéronef auprès de fournisseurs appartenant à un de nos alliés.

Laisser un commentaire