Pourquoi les hélicos de la gendarmerie sont-ils appelés des choucas ?

Pourquoi les hélicos de la gendarmerie sont-ils appelés des choucas ?

Qu’on soit un alpiniste coincé dans une crevasse par 2500 mètres d’altitude dans les Alpes ou un chauffard roulant à 250km/h sur une autoroute française le rapport qu’on aura à l’hélicoptère des gendarmes sera bien différent. Mais dans les deux cas on se souviendra longtemps sûrement de cette rencontre. Or en France les aéronefs étatiques portent un indicatif radio, qui souvent devient le surnom de ceux-ci. C’est le cas des hélicoptères de la Gendarmerie Nationale appelés des choucas. Mais au fait ça vient d’où ce nom bizarre ?

Avant donc de désigner les hélicoptères bleus et blancs des forces de l’ordre françaises ce mot (qui s’écrit avec un « s » au singulier comme au pluriel) désigne une espèce d’oiseaux. Appartenant à la famille des corvidés le choucas a donc une certaine parenté avec les corbeaux et les corneilles même si généralement il est bien plus petit et vit principalement dans un environnement assez urbanisé.
On comprend donc mieux le choix de cet animal comme indicatif radio.

À l’instar des Dragons de la Sécurité Civile les Choucas sont suivis du numéro de département de rattachement de l’hélicoptère. Par exemple un Eurocopter EC135 de la gendarmerie basé dans la région nantaise deviendrait Choucas 44.

Il est intéressant que l’analogie de langage entre les forces de l’ordre et les volatiles ne s’arrête pas là. À Paris par exemple depuis les années 1930 les policiers circulants à bicyclette sont appelés des hirondelles, même encore aujourd’hui au temps du VTT. Pourtant à l’époque ils ne portaient pas de tenues sportives ni de casques mais une grande pèlerine noire qui recouvrait en partie leur vélo… souvent de la même couleur.
Et puis bien sûr on ne peut pas faire l’impasse sur le terme très péjoratif (et outrageant) de « poulets ».

Donc voilà désormais quand vous verrez passer un de nos superbes hélicos de gendarmerie vous aurez sûrement une pensée pour ce petit oiseau de nos villes.

Photo © Arnaud Lambert.

3 COMMENTAIRES

    • Le Citroën type H c’est autre chose que la voiture pie, c’est le « panier à salade » ou plus officiellement « car police-secours » tel qu’on le voit dans le film de Gérard Jugnot Pinot simple flic. La voiture pie s’appelait ainsi parce qu’à l’époque la sérigraphie des véhicules de la Police Nationale était noir et blanc comme une pie d’où l’expression voiture-pie. Il faut savoir que quand en 2006 l’actuelle sérigraphie est sortie certains policiers l’avait surnommée « voiture de police Playmobil » tellement cela les faisait ressembler à des jouets d’enfants.
      Voilà pour clore cette petite digression. 😉

  1. Le terme hirondelle vient du type de bicyclette, baptisée de ce nom par son constructeur la manufacture « MANUFRANCE » située à St ETIENNE.

Laisser un commentaire