Spectaculaire incendie à bord d’un Boeing 777 émirati

Spectaculaire incendie à bord d’un Boeing 777 émirati

On peut vraiment dire qu’on est passé à deux doigts d’une catastrophe aérienne majeure ce mercredi 3 août 2016 sur l’aéroport international de Dubaï. Un avion de ligne Boeing 777-300 appartenant à la compagnie Emirates a pour une raison encore mal définie raté son atterrissage causant un impressionnant incendie. Le bilan humain n’est fort heureusement pas aussi lourd qu’on aurait pu le craindre : un mort et quatorze blessés. En conséquence le trafic aérien a immédiatement été stoppé sur cette plateforme et dérouté vers d’autres aéroports de la région. Il s’agit du premier accident aérien majeur pour la célèbre compagnie émiratie.

Selon plusieurs témoignages l’équipage aurait tenté à deux reprises de se poser en catastrophe sur la piste principale de l’aéroport de Dubaï avant son écrasement. Ce Boeing 777-300, vol EK521, était en provenance de l’aéroport indien de Thiruvananthapuram. Au total ce sont 282 passagers et 18 membres d’équipage qui se trouvaient à son bord. C’était une machine dont le premier vol remontait à mars 2003 et qui n’avait jamais été signalée négativement par les autorités de l’aviation civile.

On peut saluer le très grand professionnalisme des personnels navigants commerciaux émiratis qui ont permis l’évacuation rapide de l’ensemble des personnes se trouvant à bord. Les quatorze personnes blessées sont principalement victimes de foulures, de fractures légères et pour l’une d’entre-elle d’une brûlure au deuxième degré sur le dessus d’une main. Il semble d’ailleurs que cette dernière l’ait été alors qu’elle se trouvait sur le tarmac.

En fait dès l’arrêt de l’avion les pompiers aéroportuaires se trouvaient au plus près du biréacteur long-courrier. Les puissantes lances de leurs camions se sont donc mises en action très vite permettant là aussi d’éviter le pire. Cependant durant cette lutte un des soldats du feu a trouvé la mort.

Désormais ce sont aux enquêteurs de faire leur travail même si certains pointent déjà du doigt un souci de train d’atterrissage. Quoiqu’il en soit les boites noires ne devraient pas être trop difficiles à retrouver, si elles ont résisté à la chaleur des flammes. Ce pourquoi, en théorie, elles ont été conçu.

Photo © Agence France Presse.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

    • En fait on l’ignore, aucune source n’en fait état. Même si aux vues des images on pourrait se dire que oui. L’enquête le révélera certainement.

Laisser un commentaire