Les éléments aériens des gardes côtières espagnoles, grecques et italiennes en 2016...

Les éléments aériens des gardes côtières espagnoles, grecques et italiennes en 2016 et en images

Pour ce nouvel opus de notre série sur les forces aériennes, je vous propose de nous intéresser aux trois principales gardes côtières européennes de l’arc méditerranéen disposant d’éléments aériens : le Salvamento Marítimo espagnol, le Limeniko Soma-Elliniki Aktofylaki grec, et enfin la Guardia Costeria italienne. Ces trois services sont quotidiennement au cœur de missions à hauts risques que ce soit dans la lutte contre le trafic de stupéfiant pour les Espagnols ou dans l’action humanitaire en direction des migrants réfugiés pour les Grecs et les Italiens. Et bien entendu pour tous trois dans les versions plus classiques du sauvetage en mer.

Focus donc sur les éléments aériens de ces trois formations si particulières. Pour chacune, en l’absence de nomenclature, les aéronefs vous sont donnés dans l’ordre alphabétique.

Espagne : Le Salvamento Maritimo
  • L’Agusta-Westland AW.139, hélicoptère de recherches-sauvetages en mer, présent à l’été 2016 à hauteur de huit exemplaires de la version AW.139A.

AgustaWestland AW139-SalvamentoMaritimo

  • L’Airbus Defense & Space CN-235, avion de reconnaissance maritime et de recherches-sauvetages en mer, présent à l’été 2016 à hauteur de quatre exemplaires de la version CN-235-300MP.

Airbus CN235MP-SalvamentoMaritimo

  • Le Cessna 337 Skymaster, avion de reconnaissance côtière et de liaisons, présent à l’été 2016 à hauteur de trois exemplaires de la version 337R.

Cessna337-SalvamentoMaritimo

  • L’Eurocopter EC225 Super Puma Mk-2, hélicoptère de recherches-sauvetages et de transport, présent à l’été 2016 à hauteur d’un unique exemplaire de la version EC225LP.

Eurocopter EC225-SalvamentoMaritimo

  • Le Sikorsky S-61 Sea King, hélicoptère de recherches-sauvetages et de transport, présent à l’été 2016 à hauteur trois exemplaires de la version S-61N.

 Sikorsky-S61N-SalvamentoMaritimo

Le gouvernement espagnol envisage de commander deux nouveaux H225 Super Puma auprès d’Airbus Helicopters en remplacement des trois S-61N. De même le remplacement des push-pull Cessna est lui aussi envisagé, sans pour autant qu’on connaisse l’avion sélectionné.

 

Grèce : Le Limeniko Soma-Elliniki Aktofylaki
  • L’Eurocopter AS-365 Dauphin 2, hélicoptère de recherches-sauvetages en mer, présent à l’été 2016 à hauteur de six exemplaires de la version AS-365N3.

Eurocopter AS365N-CGGrèce

  • Le Reims F406 Caravan II, avion de reconnaissance maritime et de recherches-sauvetages en mer, présent à hauteur de trois exemplaires de la version F406 Surmar.

Reims F406-CGGrèce

  • Le SOCATA TB-20, avion de liaison et d’entraînement, présent à l’été 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version TB-20A.

Socata TB20-CGGrèce

De par la géographie très particulière du pays la garde côtière grecque s’appuie également sur quatre hélicoptères Eurocopter AS-332C Super Puma appartenant à sa force aérienne et portant ses couleurs. Néanmoins ces appareils sont armés neuf mois sur douze par des personnels de la LSEA. Au mois de mai 2016, cette garde-côtière a retiré du service, pour des raisons financières, ses deux derniers monomoteurs Cessna 172RG d’entraînement et de liaisons. Ils sont proposés à la revente sur le marché d’occasion.

 

Italie : La Guardia Costeria
  • L’Agusta-Bell AB-412, hélicoptère de recherches-sauvetages en mer et de transport, présent à l’été 2016 à hauteur de neuf exemplaires des versions AB-412HP et AB-412SP.

AgustaBell AB412-GuardiaCosteria.

  • L’Agusta-Westland AW.139, hélicoptère de recherches-sauvetages en mer et de reconnaissance côtière, présent à l’été 2016 à hauteur de quatre exemplaires de la version AW.139A.

AgustaWestland AW139-GuardiaCosteria

  • L’Alenia ATR-42MP, avion de reconnaissance maritime et de recherches-sauvetages en mer, présent à l’été 2016 à hauteur de trois exemplaires des versions ATR-42-400MP et ATR-42-500MP.

ATR42MP-GuardiaCosteria

  • Le Piaggio P.166, avion de reconnaissance côtière et de recherches-sauvetages en mer, présent à l’été 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version P.166DL3.

Piaggio P166-GuardiaCosteria

  • Le Piaggio P.180, avion de liaisons rapides, d’évacuation sanitaire, et de reconnaissance côtière présent à hauteur d’un unique exemplaire de la version P.180M.

Piaggio P180-GuardiaCosteria

Depuis le début de l’année 2016 le gouvernement italien cherche à augmenter les moyens maritimes et aériens de la Guardia Costeria afin de permettre d’assurer au mieux la mission de sauvetage au profit des migrants qui chaque jour fuient la guerre. Des demandes d’aides financières ont été faites en ce sens auprès de l’Union Européenne. Rome aimerait investir dans de nouveaux hélicoptères ainsi qu’un ATR-42-500MP supplémentaire.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire