L’Inde valide (enfin) sa commande pour 36 Dassault Rafale !

L’Inde valide (enfin) sa commande pour 36 Dassault Rafale !

Même si l’acte finale de ce contrat ne sera signé que ce vendredi 23 septembre 2016 c’est un gros ouf de soulagement que doivent être en train de pousser les ingénieurs de Dassault Aviation autant que les négociateurs du ministère de la défense. Ce mercredi 21 septembre 2016 le gouvernement indien a officiellement approuvé la commande pour 36 avions de combat omnirôles Dassault Rafale pour un montant avoisinant les 7,9 milliards d’euros.  C’est ainsi l’épilogue d’un suspens qui durait depuis le mois d’avril 2011.

Car les Indiens s’intéressent au Dassault Rafale depuis très longtemps. Après l’échec du programme MMRCA en 2012 beaucoup ne croyaient plus aux chances de l’avionneur clodoaldien dans l’avenir de l’Indian Air Force. C’était compter sans l’obstination des négociateurs du ministère de la défense et de leur «patron», Jean-Yves Le Drian. Ils ont multiplié les voyages plus ou moins officiels entre Paris et New Delhi. À tel point même que les Falcon 900 tricolores étaient devenus coutumiers du fait des tarmacs indiens.

De ce fait au cours de l’année dernière l’Inde est revenue à la table des négociations. Finie l’idée d’acquérir 126 avions construits localement par HAL il s’agissait désormais de se focaliser sur 36 machines livrés depuis la France. Désormais il ne s’agissait plus que d’une question d’attente.
Du côté des politiques le Président de la République François Hollande et le Premier Ministre indien Narendra Modi ont négocié main dans la main, étant tous deux d’ardents défenseurs du Rafale en Inde.

Après les contrats égyptiens et qataris, pour 24 avions chacun, cette commande indienne est la plus grosse à l’export pour le chasseur biréacteur français. De quoi sabrer le champagne (avec modération forcément) en attendant de prochains contrats. Sans vouloir minimiser l’importance tactique ou stratégique des aviations égyptiennes ou qataries l’Indian Air Force va faire entrer le Rafale dans une nouvelle dimension à l’export. On peut désormais envisager la Malaisie ou d’autres pays, et pourquoi le Canada. Il n’est pas interdit de rêver.

poster-rafale-indian-air-force-mockupAu passage si vous avez envie de célébrer cette commande, je vous rappelle qu’il existe un poster Avions Légendaires sur le sujet. Vous vous ferez plaisir et par la même occasion vous aiderez notre site à exister financièrement.

Photo © Gaëtan Pichon.

 

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

20 COMMENTAIRES

  1. avec l’INDE ne pas confondre la vitesse avec la précipitation!!!!!! le principal c’est l’accord de signature!!!!!! ne jamais vendre la peau de l’ours sans l’avoir tué!!!!!!

  2. Naturellement je me réjouis de cette nouvelle mais je ne comprend pas pourquoi l’Inde s’obstine à acquérir le rafale surtout au faible nombre de 36. Si l’on compte que les appareils neuf et non ceux qui seront retirés du service dans une dizaine d’années, l’Indian air force possède déjà des HAL LCA Tejas en cours de livraison, 200 Su30 plus 130 en commande, sans oublier environ 150 T50 PAK-FA en commande livrable à partir de 2020.

    • 36 c’est une 1ère commande, il y aurait 18 (un escadron) en option. Les offsets tels que c’était négociés, permettent de « fidéliser le client » en ce sens que pour toute commande ultérieure, le client participera à la fabrication de certaines pièces.

  3. Pour rejoindre @Dimitri dans son analyse, il est vrai que en France la volonté est de mutualiser les moyens au travers d’un avion qui remplace tous les autres, le Rafale, en Inde ils multiplient les modèles, autre approche. C’est leur choix, tant que l’on exporte le Rafale, moi cela me va.

    • Je ne connaissais pas ce site web. Et je viens de comprendre le sens de certaines remarques échangées sur ce site à propos de « Sputnik ». Une question d’un cousin québécois: ce site me semble être une émanation votre Parti communiste français? Ou de partager la même vision politique d’un certain Vladimir Vladimirovitch Poutine?

  4. Il vont commander une version navalisé du rafale aussi, car j’avais cru comprendre que selon des simulations sur ordinateur effectué par dassault, le rafale peut décoller d’un porte avions à tremplin.

  5. Bonjour,
    Enfin la fin d’un premier épisode riche en rebondissements. Bravo a  » l’équipe France « .
    Comme vous le dite dans votre article Arnaud, et sans faire offense aux autres forces aériennes qui l’ont commandé, cet commande va faire entrer le Rafale dans une autre dimension. Et m’est avis que le chiffre n’en restera pas la.
    Et puis c’est du boulot qualifié, des entreprises confortées et du savoir faire français…que du bonheur.
    PS: encore bravo pour votre site que je consulte tous les jours

  6. Bonne nouvelle pour la technologie française et pour la reconnaissance du travail de nos ingénieurs et ouvrier aéronautique ! Enfin le rafale à le vent favorable auprès de nos chers journaliste à la mémoire courte ! Je rigole bien en regardant mes informations personnalisées sur le téléphone, il est passé de l’avion aux performances limitées beaucoup trop onéreuses à des titres du genre « le fleuron de l’aviation française voir européenne »! Le français dans toute sa splendeur toujours à râler bon sang… Oups pardon jme laisse emporter 🙂 j’espère juste que sa ouvrir des opportunités hein les canadien !!

Laisser un commentaire