Oubliez votre tondeuse, utilisez un Harrier !

Oubliez votre tondeuse, utilisez un Harrier !

Voici une vidéo certes « vintage » mais fort surprenante. Cela ce passe il y a plus de 35 ans, lors d’un meeting aérien à Bex, en Suisse. On y voit un Harrier GR.3 de la Royal Air Force arracher une large bande de la piste de l’aérodrome simplement en poussant ses réacteurs en plein régime pour le décollage.

La vidéo tournée en en 1980 est assez drôle et intéressante, car lorsque le pilote du Harrier pousse la manette des gaz pour accélérer et décoller sur la piste quelque chose d’inattendu se produisit. On voit le puissant turboréacteur Rolls Royce Pegasus littéralement déchirer la couche supérieure de seuil de piste et une partie du runway.

Il faut dire que la poussée vectorielle de l’appareil de la RAF est énorme et développe plus de 10 tonnes de poussée vers l’arrière, mais orientée vers le sol. Ensuite, le petit aéroport de Bex, situé dans à l’ouest de Sion, n’avait pas à l’époque de piste en dur (c’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui), mais seulement une petite voie de circulation menant de la principale zone de parking jusqu’au seuil de piste en herbe.

Le plus drôle, c’est que ce n’était pas été la première fois que le jet de la RAF décollait de la piste en herbe à Bex : la vidéo ci-dessou montre un autre Harrier GR.3 britannique qui décolle du même aérodrome en 1978, sans causer trop de dégâts, cette-fois là.

Encore une démonstration d’un des appareils les plus légendaires de l’arsenal de la RAF, qui dans l’incident n’a pas rencontre de gros problème, celui-ci étant parfaitement conçu pour fonctionner à partir de zone d’herbe, de pistes non préparées et de surfaces artificielles.

via TheAviationist

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire