Un premier vol qui allait révolutionner la patrouille maritime

Un premier vol qui allait révolutionner la patrouille maritime

Comment faire d’un avion de ligne quadriturbopropulseur un avion de patrouille maritime et de chasse des sous-marins soviétiques ? C’est en substance ce à quoi durent répondre les designers et ingénieurs en charge du programme du Lockheed P3V-1 Orion dans le courant des années 1957-1958. Lorsqu’il réalisa son premier vol le 19 août 1958 il était bien difficile de se dire que cet YP3V-1 Orion allait donner naissance à un des plus formidables avions de reconnaissance maritime et de lutte anti-sous-marine de l’histoire de l’aviation. Il faut dire que cet appareil de présérie conservait beaucoup de traits de l’avion civil dont il était directement dérivé.

Au premier regard le Lockheed YP3V Orion ne pouvait pas renier sa parenté avec l’avion de ligne L-188 Electra (à ne surtout pas confondre avec le L-10 Electra des années 1930) jusque dans ses lignes générale. En fait seule la présence du carénage d’accueil du détecteur d’anomalie magnétique trahissait alors la vocation aéronavale de cet avion d’essais. Certes le nez avait été redessiné mais il n’y avait là rien de très original. Aucun point d’emport ni de soute à torpille n’avait encore monté dessus. Non définitivement cet YP3V Orion ne ressemblait pas vraiment à la bête de guerre qu’il était appelé à devenir.

Sur ce cliché, au roulage, le Lockheed YP3V a vraiment tout... d'un avion civil.
Sur ce cliché, au roulage, le Lockheed YP3V a vraiment tout… d’un avion civil.

Ce premier vol dura un peu plus de deux heures, sans aucune forme de souci ou d’incident. Il fallut attendre le second avion de présérie pour que les premiers marquages de la marine américaine apparaissent ainsi qu’un ersatz d’armement. En septembre 1962, soit à peine quelques jours après son acceptation au service opérationnel le Lockheed P3V-1 vit sa désignation changée en Lockheed P-3A. Le reste appartient à la légende de cet avion.

Photos © Lockheed Martin.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire