Secours aérien dans la région de Manicouagan au Québec

Secours aérien dans la région de Manicouagan au Québec

Dimanche après-midi, dans un secteur sauvage et accidenté de la rivière Mouchalagane au nord-ouest du réservoir Manicouagan, deux Québécois sont morts dans l’écrasement d’un monomoteur Cessna 206 amphibie. Le pilote, un homme d’affaires de Gatineau, a eu plus de chance. Après une opération de sauvetage particulièrement complexe nécessitant une coordination étroite entre l’entreprise Airmedic, l’Aviation royale canadienne (ARC) et la Sûreté du Québec (SQ), l’homme blessé fut transporté vers l’hôpital de Sept-Îles en fin de soirée dimanche.

capture

L’ARC avait initialement dépêché sur les lieux un quadrimoteur CC-130 Hercules de recherche et sauvetage, mais le terrain accidenté et boisé n’était pas propice au parachutage d’une équipe médicale. De son côté, la SQ y avait également déployé un de ses hélicoptères. Puisqu’il était impossible pour les hélicoptères de se poser à proximité, c’est finalement une équipe médicale d’Airmedic descendue d’un hélicoptère Agusta A-109 GN en vol stationnaire qui a porté secours au blessé.

Agusta AW-109SP d'Airmedic
Agusta AW-109SP d’Airmedic

Airmedic a opté pour l’utilisation d’un CH-149 Cormorant de l’ARC arrivé sur les lieux afin d’hélitreuiller la victime et son équipe médicale pour ensuite se diriger vers l’hôpital de Sept-Îles. À bord d’un des avions Pilatus PC-12NG d’Airmedic, on a procédé le lendemain à son transfert aérien vers Québec au Centre de traumatologie et des grands brûlés où on ne craindrait plus pour sa vie.

CH-119 Cormorant de l'ARC
CH-119 Cormorant de l’ARC

Fondée en 2012, l’entreprise Airmedic offre à la population, aux entreprises et aux hôpitaux du Québec, des services médicaux d’urgence héliportés et aéroportés, 24 heures par jour, 365 jours par année, sur tout le territoire québécois. En plus des secours médicaux d’urgence, Airmedic offre des services de transfert inter hospitalier, de transport d’organe et de patients receveurs. La flotte d’Airmedic compte aujourd’hui six appareils, soit deux avions Pilatus PC-12NG, un King Air 100, deux hélicoptères Agusta A-109 ainsi qu’un Eurocopter EC130.

airmedic3
Pilatus PC-12 d’Airmedic

Quant aux circonstances de l’accident, la SQ indique qu’un problème au moment du décollage de l’appareil pourrait avoir causé la tragédie. L’homme d’affaires et propriétaire du Cessna 206 cumule une vingtaine d’années d’expérience comme pilote. La SQ poursuit son enquête et travaille en collaboration avec le Bureau fédéral de la Sécurité des Transports (BST) qui n’a toutefois pas encore dépêché d’enquêteurs sur les lieux. Des travaux de déboisement du secteur permettront à un hélicoptère de s’y poser afin de récupérer les corps des victimes et faciliter le travail des enquêteurs.

Marcel
Fils d’un militaire de l’armée de l’air canadienne (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.

2 COMMENTAIRES

  1. Encore un excellent article de Marcel. A nos cousins d’Outre-atlantique, précisons que Canada est immense pays mais peu densément peuplé; 80% de la population canadienne vit dans une zone d’environ 200 km au nord de la frontière des Etats-Unis.

Laisser un commentaire