Un avion de reconnaissance russe viole l’espace aérien estonien

Un avion de reconnaissance russe viole l’espace aérien estonien

Et dire que certains se demandent encore l’intérêt d’avoir crée la mission internationale Baltic Air Policing. Ce lundi 5 septembre 2016 en fin d’après-midi un avion de surveillance électronique Antonov An-72 appartenant à l’aviation russe a pénétré durant plus d’une minute l’espace aérien souverain estonien, obligeant la chasse de l’OTAN à prendre les airs. Le temps que les deux Eurofighter EF2000 allemands d’alerte  décollent le biréacteur russe avait quitté le ciel de l’Estonie.

Une fois encore l’avion espion volait transpondeur éteint. Après avoir frôlé les limites de l’espace aérien estonien il l’a franchi durant environ 90 secondes (à 18 heures 23, heure locale) durant lesquels son équipage a eu tout loisir de se renseigner sur les différents systèmes de défense de ce petit pays.

Il s’agit de la quatrième intrusion d’un Antonov An-72 militaire russe au-dessus du territoire souverain estonien depuis le mois de janvier. Et une fois encore le ministère de la défense et les plus hautes autorités du pays ont vivement réagi, sans réponse réelle de la part du Kremlin.
La Russie possède plusieurs de ces biréacteurs datant de l’ère soviétique et adaptés à des missions de renseignement électronique à court rayon d’action. Certains d’entre eux avaient aperçu il y a deux ans lors de l’invasion russe de la Crimée.

Coup de bol pour l’équipage russe, le temps que la chasse de l’OTAN rejoigne leur avion ils avaient quitté l’espace aérien estonien. Cependant les pilotes de la Luftwaffe se sont assurés qu’ils ne reprennent pas le chemin de l’Estonie.

Photo © Wikimédia Commons.

5 COMMENTAIRES

  1. Visiblement ces incursions ne cesseront jamais! Les décideurs au Kremlin n’ont jamais accepté que les pays baltes décident démocratiquement de joindre l’Union européenne et l’OTAN. Et ne dites surtout pas que les russes sont de pauvres victimes. En Lettonie 500 km séparent la frontière de ce pays de la ville de Moscou. Les pilotes de l’OTAN seront en mission pendant très très longtemps dans ces pays. Le 8 juillet 2016, le premier ministre du Canada a confirmé l’envoi de 6 CF-18 en Lettonie ainsi que le déploiement de « 450 militaires canadiens ainsi que des véhicules blindés »http://www.lapresse.ca/actualites/201607/08/01-4999372-le-canada-lance-le-plus-grand-deploiement-militaire-en-europ

Laisser un commentaire