Le F-16 Fighting Falcon, toujours d’actualité aux États-Unis !

Le F-16 Fighting Falcon, toujours d’actualité aux États-Unis !

La photo de ce weekend vous (re)présente un des avions de combat les plus célèbres des quarante dernières années : le General Dynamics F-16 Fighting Falcon. Avec l’apparition de nouveaux avions de combat bien plus évolués on a un peu oublié que ce monoréacteur demeure le fer de lance de l’US Air Force dans pratiquement toutes ses missions de combat, et notamment la défense aérienne. C’est justement dans cette configuration que l’avion vous est ici présenté.

F-16C.trio_.sujet_USAFCe cliché a été réalisé ce lundi 26 septembre 2016 au-dessus de l’Allemagne. On y voit trois F-16C, armés de missiles air-air AIM-9 Sidewinder et AIM-120 AMRAAM attendant d’être ravitaillés en vol par un Boeing KC-135R Stratotanker, américain lui aussi.
C’est d’ailleurs depuis ce quadriréacteur que la photo a été prise. N’oublions jamais que le F-16 est avant tout un pur chasseur, il le démontre ici en image.

Photo © US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Le F16 est un pur produit de la « fighter mafia » et des théories de John Boyd. Ça vaudrait d’ailleurs la peine de se pencher sur ce monsieur qui a théorisé le combat aérien à travers l’energy efficiency et c’est aussi le « créateur » de la fameuse boucle OODA : observer, s’orienter, décider et agir.
    Cet « homme de légende » a eu une influence capitale sur l’évolution de l’aéronautique militaire, contre vents et marées d’ailleurs, et il mérite bien quelques articles sur ce site 😉

  2. Toujours d’actualité, et même plus que jamais, ne serait-ce que par le nombre, mais pas seulement.

    J’avais pu discuter au Bourget l’an dernier avec un pilote du 510th squadron (Buzzards, basés à Aviano), et il me confiait que le viseur de casque JHMCS leur avait permis de combler bien des lacunes du F16 sur la détection passive par rapport aux anciens avions russes et nouveaux appareils européens, et bientôt un pod de détection et d’engagement de type IRST / OSF complètera cela (également disponible sur F15). L’antenne AESA par contre n’est pas à l’ordre du jour, la priorité allant aux F15 dans ce domaine.

    Il m’a par ailleurs confirmé que le nouveau schéma de camouflage des F16 (Have Glass 5) est classé RAM, de même type que celui du F35, donc permettant de réduire la signature radar de l’appareil (voir photo).
    Même si ça ne se généralisera pas sur tous les appareils en service (car beaucoup vont être mis en cocon ou réservés à des tâches de seconde ligne avec l’arrivée en escadrille du F35), ces dernières mises à jour du Falcon C vont permettre d’en faire un appareil crédible (entendons par là dans un rôle de premier plan dans un conflit non asymétrique) pour encore deux bonnes décennies avant l’avènement opérationnel du tandem F22/35.

    http://www.codeonemagazine.com/images/media/2014_Best_55_FP141995_0034_1267828237_4058.jpg

  3. Cet avion méritait bien de gagner le contrat du 20ème siècle, vues les avancées technologique et en performances qu’il avait, contrairement à … son successeur, jusqu’à preuve du contraire bien sûr

Laisser un commentaire