Il y a des jours comme ça où on devrait vraiment rester sous la couette. C’est sûrement ce que les contrôleurs aériens indiens ont du se dire ce mardi 27 décembre 2016. En l’espace de quelques heures deux accidents aériens majeurs ont été évités, impliquant deux Boeing 737 et un Airbus A320, et ne causant au final que des blessures plus ou moins légères à quinze personnes. Ces catastrophes aériennes ont été évité à New Delhi et Goa.

Ces deux villes distantes de 1500 kilomètres ne relèvent pas du même centre de contrôle aérien. À New Delhi c’est une collision aéroportuaire qui a été évité de peu entre le vol Spice Jet SG123 et le vol IndiGo 6E769 évoluant respectivement sur Boeing 737-800 et sur Airbus A320-200. Pour une raison encore inconnue l’Airbus d’IndiGo a failli atterrir face au Boeing de Spice jet alors que celui-ci décollait à destination d’Hyderabad. Par une manœuvre d’évitement le pilote du vol SG123 a pu prendre les airs sans risque tandis que l’équipage de l’Airbus se retrouvait dans le sillage de ses deux réacteurs.

Rapidement les services de secours de l’aéroport se sont rapprochés de l’avion d’IndiGo dont l’équipage avait lancé l’ordre d’évacuation et déclenché les toboggans d’urgence. Les 176 passagers et membres d’équipage ont pu quitter l’avion sans risque ni dommage. Le trafic aérien a pu reprendre un peu plus d’une heure plus tard.

C’est à Goa que l’incident a été le plus grave. Pour une raison encore inconnue un Boeing 737-800 de la compagnie Jet Airways a réalisé une sortie de piste au décollage. Le biréacteur a traversé le taxiway, franchi plusieurs terres-pleins, défoncé une clôture, et terminé sa course sur une route longeant le tarmac. Le train avant s’est rompu et le nez de l’avion s’est enfoncé dans le sol. Immédiatement les personnels navigants commerciaux ont là aussi réalisé l’évacuation des passagers. Très vite les équipes de secours se sont rendus sur place dont deux hélicoptères sanitaires HAL Chetak de l’aéronavale indienne. Cette dernière occupe en effet une partie des équipements de l’aéroport.

Au final douze passagers et trois membres d’équipage, dont le commandant de bord et le copilote, ont été blessés. Les deux occupants du cockpit, les plus sérieusement touchés avec plusieurs fractures et un traumatisme crânien dans le cas du commandant de bord ont été héliportés vers le principal hôpital de Goa.

Les enquêteurs de l’aviation civile indienne se sont saisis de ces deux incidents majeurs. Leurs conclusions seront connues dans les mois qui viennent.

Photo © Indian Navy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom