À quelques jours de la journée internationale pour les droits des femmes cette information a de quoi faire bondir, et pas uniquement dans les couloirs des associations féministes. La compagnie aérienne Aeroflot aurait décidé d’appliquer de très stricts codes esthétiques à ses personnels navigants commerciaux, limitant ainsi l’accès aux femmes jugées trop rondes, trop âgées, ou même au physique trop disgracieux.

Si on en croit une chef de cabine de la compagnie étatique russe interrogée par des journalistes britannique du très sérieux The Daily Mail, les hôtesses âgées de plus de quarante ans ou faisant une taille de pantalon supérieure au 44 (en mesure française) ne pourraient plus exercer leur profession sur les vols internationaux. Elles seraient donc limités aux seuls vols intérieurs, notamment ceux décollant très tôt le matin depuis les petits aéroports régionaux qui parsèment le territoire russe.

C’est donc bien un sentiment de grogne qui existe actuellement au sein de la puissante compagnie aérienne. Ces hôtesses se verraient donc interdites de fréquenter les vols à destinations de villes comme Londres, Paris, Rome, ou encore New York, assurément parmi les plus prestigieux.

Mais alors que veulent vraiment les dirigeants d’Aeroflot ? Des personnelles navigantes commerciales de vingt-cinq ans, enfilant du 36 ou du 38, et au physique de mannequin ? Si c’est là la définition d’une hôtesse de l’air pour les patrons de l’aéronautique civile russe c’est qu’ils ont définitivement oublié les deux rôles fondamentaux d’une PNC : assurer le service commercial à bord mais aussi les questions de sécurité et de secours. Pas sûr que les minettes anorexiques sans expériences puissent opérer efficacement sans un encadrement ayant un minimum d’ancienneté.

Alors je m’attends bien sûr à ce qu’on nous dise que l’exemple ici présent pourrait parfaitement exister chez Air France, British Airways, Lufthansa, ou encore au sein d’une compagnie américaine. Sauf que non. Pour les trois premières les règles de travail édictées par l’Union Européenne (et qui perdureront au Royaume-Uni malgré le brexit) sont si drastiques que si une compagnie aérienne prenait une telle décision elle se verrait asséner une amende des plus salées. Aux États-Unis la peine encourue serait pire encore, la législation américaine prévoyant des peines fermes d’emprisonnement pour les patrons indélicats vis à vis de leurs subordonnées.

Au final cette pratique démontre aussi une glissade idéologique chez Aeroflot qui plus que jamais assimile l’hôtesse de l’air bien plus à un objet commercial (de fantasme ?) qu’à un membre d’équipage à part entière, au même titre que le commandant de bord ou le copilote. Une réaction hyper machiste qui a de quoi profondément choquer.

Photo © Wikimédia Commons.

19 COMMENTAIRES

    • Je peux comprendre votre point de vue même si je ne le partage pas du tout, car il faut tout de même reconnaitre que les couloirs d’un avion de ligne n’ont rien à voir avec un plateau de la fashion week de Milan ou de Paris.
      Très personnellement je trouve ce machisme institutionnalisé d’une bêtise abyssale et d’une vacuité intellectuelle sans limite.

  1. Comme toute société qui émet des règles, elles plaisent, ou elles ne plaisent pas. Et tout, comme le machisme, le féminisme est d’une bêtise abyssale et d’une vacuité intellectuelle sans limite, pour reprendre tes mots Arnaud. Le féminisme ayant fait plus de mal au femme qu’autre chose.

    • Oser dire que le féminisme est d’une bêtise abyssale c’est gommer un peu vite toutes les avancées sociales et sociétales que nous devons aux combattants et combattantes du féminisme : loi Neuwirth (autorisant la contraception en France), loi Veil (légalisant l’avortement dans notre pays) mais aussi les combats pour le droit de vote, contre les violences faites aux femmes, contre le harcèlement sexuel, le harcèlement professionnel.
      J’arrête ici le hors-sujet.

      • Tu as raison, mais ce n’est pas ça le féminisme, ces éléments sont des lois, le féminisme c’est une posture, comme le machisme est une posture.
        Moi aussi j’arrête ici le hors sujet 😉

        • Avant d’être des lois, ça a été des idées défendues et portées à la connaissance de tous, dans le débat public, par des féministes anonyme et d’autres plus connus comme Simon Veil pour ne citer qu’elle.

          Être féministe c’est simplement reconnaître les mêmes droit à une femme et un homme.
          Rien de méchant n’ayant pas peur de ça. Ne vous sentez pas menacer par ça.

      • Cela dit, j’adore ta fiche sur le Skyraider, même si la version d’attaque au sol, qui à fait merveille pendant la guerre du Viet-Nam à ma préférence ;).

  2. considerer le DAILY MAIL comme un journal serieux , alors qu’il est considerer par WIKIPEDIA comme le journal le moins fiable d’Angleterre , il faut oser .

  3. Je comprends que l’on trouve cela révoltant, mais bon… c’est un choix de la compagnie.
    Elle ne sont pas virées non plus.

    -Un mannequin est embauchée dans une agence de photo de lingerie. Elle est svelte, taille 36, etc. Elle prend du poid, passe à la taille 44 : l’employeur va-t-il continuer à la garder comme modèle ?
    -Hulk Hogan est embauché comme garde du corps… Puis il arrête la muscu et se retrouve avec le corps de Woody Allen… Il reste garde du corps ?

    Ok, c’est du sexisme car on parle de femmes, mais pour les hommes, c’est pareil ou pas ?

    Peut-être aussi qu’ils veulent économiser sur le poids embarqué…. 1 Kilo par ci, un kilo par là…
    —>[ ]

    • Encore heureux qu’elles ne sont pas virées! toi tu trouve normal qu’à 40 ans (soit moins de la moitié d’une carrière normale) un employé se retrouve systématiquement placardisés? Et les mecs ils ont le droits eux de bosser jusqu’à plus de 60 ans ou bien ils sont placardisés eux aussi, jusqu’à ce qu’ils démissionnent d’eux-même?
      Contrairement à ce que tu écris, ils et elles ne sont pas des pots de fleurs ou des manequins: ils et elles ne sont pas là pour faire joli.
      Elles et ils sont là pour la sécurité et le service à bords.

      Je ne sais pas si tout ces messages sont des trolls ou des gars qui ont écris sans réfléchir ou qui le pensent vraiment, mais de tels propos sont affligeants.
      Mettez vous à la place de ces femmes, placardisés à 40 ans… n’importe quoi.

  4. Bravo Arnaud, tu es un homme généreux, un humaniste intelligent qui fait honneur au milieu (parfois réac) de l’aviation. Courage, ne te laisse pas impressionner par la fachosphère et heureux de ton retour sur la toile après ces déconvenues de l’attaque informatique.

    • Avoir une opinion qui ne correspond pas à vos critères c’est être un membre de la « fachosphère »? On disait aussi en 40-45, que les résistants étaient des terroristes, et bien donc ce soir je suis un facho……

  5. La démocratie c’est aussi le droit de ne pas aimer le féminisme !!
    Je remercie Arnaud de laisser ceux qui ne pense pas comme lui 🙂 !!
    Mais revenons a nos chers avions 😉 !!

    • il n’y a pas besoin d’invoquer le féminisme pour un cas pareil. Toute personne avec un tant soit peut d’empathie devrai s’en offusquer.

      • Bien d’accord Guig2000 sur le fait de s’en offusquer, mais pour le bien de la paix du site, certains comme moi mettent leurs idées et leurs opinions dans leur poche.

  6. Le féminisme est un mouvement défendant le droit des femmes.
    Il n’y est pas question d’accorder aux femmes plus de droit que les hommes.
    Chacun sait que les femmes, comme certains groupes minoritaires, souffrent d’être des femmes dans leur carrière pro, mais aussi en dehors.
    N’ayez crainte chers collègues masculins, les féministes n’en veulent pas à nos petites noix.

    La plastique dans le métier d’ hôtesses de l’air n’a pas d’intérêt. Vous ne choisissez pas une compagnie en fonction des hôtesses ?
    Oui c’est plus agréable de voir une jolie femme. Mais dans ce cas, ne devrions nous pas autoriser uniquement les jolis passager à monter à bord ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom