C’est un des programmes aéronautiques contemporains que nous avons décidé de vous faire suivre le plus possible, celui de l’hélicoptère d’assaut Bell UH-1H Iroquois transformé en drone. Même s’il n’a pas encore volé (ni même décollé) sans un pilote aux commandes le Huey continue de se rendre de plus en plus autonome. C’est grâce au montage en février dernier d’un nouvel équipement désigné AACUS que ce chantier avance.

Gros plan sur l’AACUS.
En fait l’AACUS (pour Autonomous Aerial Cargo/Utility System) est un équipement de navigation autonome couplé à divers capteurs lasers, magnétiques, et vidéos permettant à l’hélicoptère de « comprendre » en temps réel le relief mais aussi les changements météorologiques. Il prend la forme d’un module installé dans le nez de l’hélicoptère et qui transmet en direct les données au pilote.

Bien entendu il s’agit d’une première étape et ses essais en vol ne sont qu’un début. À terme l’AACUS devra transmettre ses données au télépilote installé dans un shelter à distance ou bien au système informatique qui dirigera l’hélicoptère en autonome. Bien sûr ce système sera implanté sur un drone du futur, il n’y a aucune chance de voir voler des Huey opérationnels sans pilote.

Pour l’instant donc le Bell UH-1H appartenant à Aurora Flight Sciences et évoluant pour le compte de l’Office of Naval Research demeure purement un hélicoptère. Bientôt cependant il se muera peu à peu en drone voilure tournante… expérimental.

Photos © US Navy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom