L’information a fait le tour du monde, et pour une fois le Pentagone n’a pas mis longtemps à communiquer dessus. Ce jeudi 13 avril 2017 l’US Air Force a frappé une série de cavernes aménagées par les djihadistes de Daech dans l’est de l’Afghanistan à l’aide d’une bombe GBU-43, la plus puissante arme conventionnelle de l’arsenal américain. Cette munition est bien plus connue sous le nom de MOAB, pour Massive Ordnance Air Blast ou Mother of All Bombs comme elle a été surnommé outre-Atlantique.

MOAB en essais.
Même si le type d’aéronef engagé par les Américains pour cette frappe historique demeure assez mystérieux, certaines sources font état d’un MC-130J Commando II (identique à celui vu ci-dessus) spécialement modifié. En effet de par son volume et sa masse la GBU-43 MOAB ne peut pas être emportée par un avion de combat classique type F-15E Strike Eagle ou à fortiori A-10C Thunderbolt II et F-16C Fighting Falcon. Les seuls avions qui peuvent la tirer sont les bombardiers américains B-1B Lancer, B-2A Spirit, et B-52H Stratofortress. Les avions-cargos C-17A Globemaster III le peuvent eux-aussi, au prix de quelques modification cependant.

Mais au fait en quoi la GBU-43 MOAB est-elle hors-norme ? En fait, en presque tout. Avec une masse de 10300 kilos dont 8500 de charge de combat pour une longueur de 9.19 mètres elle dépasse la célèbre Grand Slam utilisée par les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale. Elle fonctionne par effet de souffle. La GBU-43 remplace dans l’arsenal américain les terrifiantes BLU-82 Daisy Cutter héritées de la guerre du Vietnam. Sa charge de combat n’est pas composé d’explosif classique mais de H6. Il s’agit d’un cocktail de RDX, de TNT, de poudre d’aluminium, et de divers autres composants. Le guidage de la GBU-43 MOAB se fait par GPS différentiel.

Cette frappe aurait été décidé au plus haut niveau par l’état-major américain, peut-être même depuis la Maison Blanche. Il s’agit tout autant de débusquer les djihadistes de l’autoproclamé État Islamique (qui se sont implantés là où leurs homologues talibans avaient été délogés quelques années auparavant) que de venger la mort d’un soldat des forces spéciales américaine. Un avertissement envoyé aux ennemis des États-Unis.

Photos © Wikimédia Commons.

5 COMMENTAIRES

    • En fait non car le Pentagone ne communique pas sur ce genre de choses. Et les infos qu’on peut trouver sur le web sont souvent sujettes à caution puisque les coûts peuvent varier du simple au triple. Mais à mon sens une MOAB, ça doit coûter cher.

  1. Le MC130 est confirmé, et d’ailleurs c’est somme toute logique : les Hercules peuvent partir du sol Afghan contrairement au trio stratégique US, donc en terme logistique c’est plus simple car larguée depuis une palette sans aucune modification.
    Pour les mêmes raisons, historiquement, c’étaient déjà les Hercules (et C123 Providers) qui larguaient les Dasy Cutter au Vietnam.

  2. Oui pour le mc 130. D’ailleurs il y a la vidéo du largage sur internet. La bombe posé sur une pallette roulante éjecté dehors grace a un parachute puis la bombe tombe comme une pierre. Pour en remettre une couche moi j’ai lu 6 millions de $ pour cette bombe…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom