Le McDonnell F-4 Phantom II est, et de loin, un des chasseurs américains parmi les plus célèbres de tous les temps. Mais qui se souvient encore aujourd’hui qu’à l’origine certains devaient s’appeler des F-110 Spectre ? Retour sur une querelle sémantique symptomatique des querelles qui existaient alors entre l’US Air Force et l’US Navy.

Lorsqu’il fait son apparition sous la forme du F4H-1, le Phantom II représentait la quintessence des avions de combat embarqués dans le monde, loin devant ce qui se faisait alors en Europe occidentale et en Union Soviétique. Aussi peu furent surpris de le voir commander en série par l’US Air Force qui recherchait alors un chasseur de supériorité aérienne ayant des capacités secondaires d’attaque au sol et de bombardement léger.

Néanmoins en 1960 quand l’avion fut commandé, il était impossible qu’il prenne une désignation issue d’un chasseur embarqué, les systèmes étant très différents entre l’US Air Force et l’US Navy. Ainsi il fut décidé de lui trouver un propre pour les avions terrestre et c’est ainsi qu’il devînt F-110, même son patronyme fut changé. Le Phantom II se transforma en Spectre.

Pour les généraux de l’US Air Force cela ne semblait poser aucun souci, le Spectre n’étant pas destiné aux opérations navales et donc assez différents des Phantom II. Pourtant c’était compter sans le Pentagone qui avait engagé le réalignement des désignations entre les différentes forces aériennes et aéronavales américaines pour le mois de septembre 1962. Désormais les F4H-1 devinrent des F-4A tout en demeurant des Phantom II. De leurs côtés les F-110A Spectre n’étaient pas encore entrés en service.

Ils ne le firent jamais. En effet lorsque l’US Air Force reçut ses premier avions en 1963 ceux-ci furent désignés F-4C Phantom II. Le F-110A Spectre était donc mort avant même d’avoir vécu. Jamais cet avion ne prendrait la route des Century Fighters. Par contre il allait rejoindre la légende des airs, et ça c’est vraiment bien !

Photos © US Air Force Museum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom