C’est l’annonce qui a fait le buzz dans le microcosme aéronautique ces derniers jours tant elle a excité aussi bien les professionnels que les passionnés. Lockheed-Martin et le Pentagone ont annoncé conjointement que le chasseur de dernière génération F-35 Lightning II sera bel et bien présenté en vol lors de l’édition 2017 du Salon du Bourget. Un avion qui à coup sûr ne laisse personne insensible : on l’aime ou on le hait !

Et c’est selon toutes vraisemblances un F-35A à décollage et atterrissage classique qui sera présenté devant les dizaines de milliers de professionnels qui se déplaceront au 52ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (son véritable nom) du 19 au 25 juin prochain. Pourquoi cette version et non le F-35B à atterrissages et décollages verticaux ou le F-35C destiné aux porte-avions américains ? Simplement parce que c’est celui présent en plus grand nombre dans les rangs de l’aviation américaine. Peut-être aussi parce que c’est la moins fragile des trois versions.

Donc le Lockheed-Martin F-35 Lighting II sera présenté en statique et en vol depuis l’aéroport francilien. Mais sera t-il le seul avion de combat ? Évidemment non, let même si la liste des aéronefs présents est encore tenue secrète on peut aisément se dire que le Dassault Rafale étant quelque peu chez lui au Bourget sera présenté en vol. Et pour cause.
À l’instar du chasseur américain l’avion de combat omnirôle français se vend actuellement, et même plutôt pas mal. L’Égypte, l’Inde, et le Qatar l’ont récemment sélectionné pour en faire leur nouveau chasseur. Les Émirats Arabes Unis, la Malaisie, et peut-être (ne sait-on jamais?) le Canada pourraient leur emboiter le pas dans les mois qui viennent.

Alors ce Salon du Bourget 2017 virera t-il à l’affrontement F-35 Lightning II Vs Rafale ? Indubitablement, avec vraisemblablement l’Eurofighter dans le rôle de l’arbitre chargé de compter les points.

Pour autant ces deux avions seront-ils les seuls aéronefs à réellement passionnés les foules, et entre autres les enfants ? Pas sûr. L’une des grosses surprises pourrait venir d’Airbus Helicopters et de son ultramoderne H160 tout auréolé d’une récente commande étatique monstre de 160 à 190 machines commandés pour les besoins aussi bien de l’Armée de Terre que de la Marine Nationale ou de l’Armée de l’Air. Sa présentation statique, voire en vol, pourrait ravir les spectateurs aérophiles autant que les professionnels.

Sans oublier que les constructeurs d’avions civils, Airbus, Boeing, Bombardier, et Embraer en tête ne se laisseront pas faire non plus. Le duel 787 Vs A350 risque bien de prendre encore le pas sur l’ensemble des programmes.

Au final on peut se demander si le Lockheed-Martin F-35 Lightning II passera du statut de vedette mondiale à vedette américaine, au profit du Rafale bien entendu. Réponse dans un peu plus d’un mois.

Photo © Wikimédia Commons

32 COMMENTAIRES

  1.  »on l’aime ou on le hait ! »……on l ‘aime ou on le jalouse serait plus proche de la réalité, non ?
     »affrontement F-35 Lightning II Vs Rafale  »…….. On n’aurait pas les genoux qui gonflent un peu ?? Au grand dam de la fierté nationale, les 2 avions ne boxent pas franchement dans la même catégorie,
    désolé si je fâche certains.

      • Certes mais curieusement pour le Canada, le F-35 a été critique par Trudeau dès qu’il est arrivé au pouvoir. Un peu dans le style: l’opposition a choisi le F-35, donc moi Trudeau je choisi autre chose, histoire de discréditer mon prédécesseur. Et tout les points déjà discutés mainte fois avant son remis sur la table: mono ou bi réacteur, furtif utile pas utile, éprouvé pas éprouvé, etc…
        J’ai l’impression que le débat se situe plus sur le plan politique que sur le plan des qualités requises par les futurs chasseurs canadiens.
        Tous ce débat est également faussé par la désinformation massive originaire de Russie (un peu comme pour l’élection Trump/Clinton) cherchant à discréditer le F-35 et de manière générale tout ce qui est américain.

  2. L’affrontement F-35 Lightning II Vs Rafale? Le Rafale est un avion 4G du siècle (dé)passé. LE F-35 est un 5G furtif du 21èm siècle.

    • Le rafale est supérieur au F35 il faut ce le dire je préféré un bon vieux rafale qui a prouvais son efficacité que un f35 . Le f22 est même meilleur que le F35

      • Pas objectif une seule seconde votre commentaire,.si ce n’est basé que sur de la préférence nationale,
        En quoi le Rafi est il meilleur que le F35.!??
        A ce rythme, demain même les pakistanais diront que leur JF17 est le roi des cieux (d’ailleurs,on sait s’il sera au Bourget le JF17 ? ) et chaque pays en fera de même avec  »son » avion mais ça ne voudra pas dire davantage que ce que vous dites ici; c’est a dire que chacun se contente de positions d’un chauvinisme primaire.

        • tu veux une réponse non chauviniste?
          Tiger Meet exercice interalliée où s’affronte tout les pays membre de l’OTAN,
          En combat à vue le rafale 17 secondes il lui a fallu pour abattre le F22 (et oui la furtivité se paie par une aérodynamique à chier et la poussé vectorielle n’y change rien)
          Ensuite l’eurofighter je sais même pas si c’est encore la peine de tirer sur l’ambulance mais même la « nounou » des marins à réussi à en abattre un.
          Ensuite le F35 tellement performant qu’il l’on limité à 5G tellement performant qu’il ne peut pas s’approcher à moins de 100 km de zone orageuse et tellement performant qu’il coute le prix de 3 rafales, ensuite sache que tout les pays lors de leurs confrontation vienne avec des avions aux performances dégradé (sauf le F35 et l’eurofighter, ils ne décolleraient même pas sinon )

      • « Le rafale est supérieur au F-35 » Cocorico si vous le dites…

        Le F-22 est supérieur au F-35: oui et plus cher aussi. De plus le F-22 n’est pas à vendre à l’étranger. Une reprise de sa production n’est pas à l’ordre du jour: Laborieux de relancer une production si les ingénieurs sont ailleurs voire à la retraite, sa technologie informatique date des années 1990. Si l’USAF a besoin de plus de chasseurs se supériorité aérienne elle se basera sans doute sur les technologies du F-35 et construira un nouveau biréacteur furtif.

    • Le Rafale est bien un appareil 4G qui peut utiliser pleinement ses capacités et qui voit son avionique évoluer.
      Le F-35 est un appareil 5G dont de nombreux systèmes demandent encore d’être mis au point et la furtivité peut devenir obsolète avec l’évolution des radars, peut-être même c’est déjà le cas, il est facile de mettre à jour leurs logiciels, essayez de modifier la structure d’un avion. De plus les qualités aérodynamiques du F-35 sont inférieures aux avions 4G
      Il faudra encore plusieurs années et des milliards avant que le F-35 remplisse le cahier des charges demandé lors du lancement du programme JSF.
      Actuellement il vaut mieux aller au combat avec un Rafale qu’un F-35, c’est mon opinion mais dans 10 ans ce sera plus le cas, peut-être.

      • Actuellement le F-35 fait des cartons au red flag contre des chasseurs 4g qui n’arrivent même plus à le détecter. Pas trop mal pour un avion pas au point. Le israéliens semblent déjà avoir fait quelques expériences très positives avec le F-35 et eux misent leur survie sur cet avion.

        Le rafale a prouvé son efficacité contre quelques fondamentalistes mal armés, mais contre les futurs chasseurs furtifs russes et chinois le rafale non furtif sera perdant à tous les coups, idem contre les SAM modernes. Le dogfighting ne sera d’aucun secours contre un ennemi tres difficile à détecter ou à des missiles accrochant sans problème un chasseur 4g.

        « La furtivité peut devenir obsolète avec l’évolution des radars ». On peut retourner l’argument: le radar peut devenir obsolète avec l’évolution du furtif. La détection radar est loin d’être une simple affaire de logiciel et personne ne sait exactement quelles seront les évolutions technologiques dans 10 ou 20ans. Une seule chose est certaine le non furtif à la rafale est condamné. Les USA ont pour l’instant une bonne longueur d’avance sur leurs adversaires russes et chinois.

        Le rafale est en bout de course et la France devrait sérieusement commencer à investir dans le furtif ou acheter à l’étranger. A la place d’un pilote rafale je ne me sentirais pas vraiment à l’aise face aux nouveaux chasseurs 5g. A quoi cela sert-il d’investir dans le peaufinage d’une technologie dépassée?

        • Le F-35 qui fait des cartons au Red Flag ? Effectivement c’est bien d’avoir un bon avion mais niveau rapport qualité prix le rafale est nettement supérieur. Le F-35 n’est pas si évolutif que ça , n’a pas tellement de charge offensive , et son système « furtif » ne sera pas éternel.. Les russes peuvent déjà détecter les F-35 avec des radars au sol
          Et niveau prix , les américains ne peuvent pas se le permettre , alors que le rafale est déja « combat proven » depuis quelques annés. La technologie c’est bien , mais il faut pas avoir un joujou inuitile bien qu’a abattre des F-16

        • Béquat Le seul joujou inutile ici c’est le rafale, éprouvé seulement contre des forces très modestes et qui ne fait plus le poids face à des armées modernes comme la Russie ou la Chine. A quoi ca sert d’avoir un avion moins cher si face au premier adversaire sérieux il est condamné avant d’avoir vu d’ou venait le coup.

          Quant au rafale soit disant bon marché, avec une rapide recherche sur internet on trouve des chiffres fleuretant les 70/80 millions d’euros pièce sans l’armement. Super le rapport qualité/prix pour une technologie obsolète!

          Ah et la fameuse détection des F-35 par les popofs: il ne faut pas gober tout ce que vous sert la propagande russe. Elle entretient en particulier la confusion entre la détection en bande Ku ou X permettant de descendre un chasseur non furtif et la détection en VHF permettant de deviner qu’un chasseur est quelque part en approche, mais sans pouvoir préciser suffisamment sa position pour permettre à un missile de le trouver.

          Les russes sont les champions du monde de la propagande et de la désinformation mais pour le reste ils sont très moyens. Les chinois ont d’ailleurs dit la même chose, eux ont des radars quantiques détectant même les pets du pilote du F-35. Il ne manque pus que le Lichtenstein pour compléter le tableau.

          Enlevez vos œillères nationalistes et ne vous limitez pas aux sources douteuses pilotées par Poutine ou par le PC chinois.

    • Monsieur jacque : 4 generation ou 5 generation ça ne veut rien dire c’est du pure marketing c’est un terme inventer par les americains aujourd’hui on connais les qualités du rafale ( omnirole combat provence ) le f35 on en c’est rien a par qu’il a quelques soucis technique et q’u’il et tres loin d’etre operationnel .

  3. Cher Nouveau,
    le F35 ne laisse pas indifférent… et si ce chasseur de génération 5 ( sans revenir sur le débat des générations de chasseur) possèdent des atouts THEORIQUES, (car non éprouvés et surtout pour beaucoup, non fiabilisés, et pour certains, non disponibles pour tous (les F35 « export » seront moins furtifs que les modèles US) ) dont ne dispose pas le rafale de génération 4++, il est aussi vrai que sur certains points, notre chasseur français offre des avantage indéniables , voir même une réelle supériorité (Manœuvrabilité, biréacteur, capacité Air-Air BVR longue distance avec le Meteor, discrétion…). Et je ne parle pas de la dépendance créée envers l’armée américaine…
    Le sujet est vaste.
    D’un point de vue perso, je pense qu’il ne faut pas confondre F22 et F35. Le premier est incontestablement le plus redoutable des chasseur de superiorité arienne , le second est , à date, une brique volante dont la furtivité ne cessera de décroître avec le temps (avec l’évolution normale des systèmes de détection) et dont les capacité de combats reste à prouver.
    Alors, intrigué, curieux , dubitatif … certainement.
    Jaloux, certainement pas
    Et fâché, jamais quand il s’agit de débattre.

    • « Le premier (F22) est incontestablement le plus redoutable des chasseur de superiorité arienne »
      Là aussi, on a que la brochure marketing pour le croire, c’est sur que c’est déjà autre chose que le foirage du F-35, après de là a le mettre sur un piédestal…

    • Atouts tout de même de moins en moins théoriques a en croire les succès du F-35 au red flag. Et puis s’il fallait chaque fois attendre la prochaine guerre pour passer à la génération suivante, on la perdrait très certainement cette prochaine guerre.
      Les russes et les chinois aussi investissent dans le 5G, seulement chez eux il n’y a jamais d’échecs, tout marche toujours du premier coup, comme dans tout régime autoritaire qui se respecte.
      Comme vous dite le sujet est vaste, mais si on fait le bilan la 5G est incontournable quoique très difficile à mettre au point. Ce qui explique sans doute pourquoi seuls les USA, la Russie et la Chine restent dans la course. Les autres pays comme la France sont largués.

      • c’est juste que la 5G on en a pas besoin, on a été moins con que le popov et les yankee sur ce coup, nous on a investi dans la furtivité active, SPECTRa ça vous dis quelque chose? et bien pour faire court en gros, t’as un radar allumé quelque pars qui te vois pas et toi tu peux lui balancer un missile sur la tronche en utilisant ses ondes radar à lui, un adversaire te prend en poursuite? pas de problème si il te verrouille il se transforme en proie (les missiles arrivent à faire demi tour) voilà liste non exhaustive par ailleurs ensuite autre avantage du rafale sa maintenance les américains on certe des gros moteurs mais c’est du consommable, les nôtres ont été pensé avec la maintenance alors certes ils sont moins puissant mais beaucoup plus durable.

        • Merci pour votre commentaire, mais tâchez de faire attention à vos expressions : plutôt que popov et yankee, pensez à écrire Russes et Américains. Ça ne nuira pas à la qualité de votre prose et cela évitera de heurter certaines sensibilités ! Merci.

  4. Ok, y aura du matos ricain. Mais y aura aussi du matos Russe (Sukhoi, Mig, KA-52, etc… ) ? Ou les sanctions empêchent également aux Russes de participer… ?

  5. En ce qui me concerne je suis ravi. J’étais au Bourget il y a 2 ans à discuter le coup sur le static display avec les pilotes US (A10 F15-16 Chinook Apache Blackhawk C130 P8A…), et hormis le Rafale, le JF17 (surprenant appareil au passage et très belle démo), l’A400M et le NH90, ce salon manquait d’intérêt sur le plan du show aérien. L’absence de l’EF2000 était au passage fort notable.
    Cela faisait quelques années que les Américains étaient très frileux à montrer leur dernier-né en Europe alors qu’au même moment les F22 étaient déployés pour manœuvres ; aucun intérêt cela dit de montrer un Raptor au Bourget vu la sensibilité de l’appareil et surtout l’absence de version export. Hormis un bref survol à Farnborough l’an passé et ce premier déploiement opérationnel récemment, le F35 était aux abonnés absents. Les Néerlandais ont osé mettre les leurs en scène, eux, avec démonstrations pyrotechniques et évolutions en radada (on trouve la vidéo sur You*ube).
    Ce sera selon toute vraisemblance un F35A US, détaché du récent déploiement temporaire dont je parlais plus tôt à l’instar de l’A10 de 2015 (et contrairement aux F16 d’Aviano et des F15 de Lakenheath qui eux sont basés de façon permanente en Europe).

    Le Lightning 2 en soi -qu’on l’aime ou non (vu les débats passionnés lancés ça et là)- sera une pièce majeure de l’aéronautique militaire des prochaines décennies, c’est indéniable, et de fait je suis curieux de pouvoir l’approcher.
    Quant à lancer d’entrée le débat sur sa concurrence avec le Rafale, je suis de ceux qui pensent qu’ils ne jouent pas sur le même terrain, car ne perdons jamais de vue que les dates de conception / mise en service sont trop éloignées pour être dignes d’une comparaison objective, et les choix des concepteurs ont de surcroit été trop radicalement différents.
    Le F35 est résolument furtif, a un faible emport interne privilégiant les armements air-sol et des qualités de chasseur assez limitées vu qu’il a été conçu pour opérer en duo avec le F22 ; alors que le Rafale a été conçu pour être bon dans tous les domaines mais souffrira à l’avenir de sa non-furtivité. Bref le Rafale fait partie des tous meilleurs appareils MATURES actuellement en service, alors que le F35 est encore en phase de montée en puissance et a de longues années devant lui avant d’atteindre sa pleine capacité opérationnelle. Mais elle arrivera, et l’appareil sera redoutable (mais pas au sens où l’on peut l’entendre en dogfight ou en évolutions lors des shows aériens).

    A l’heure actuelle, on peut affirmer que le duo de 5° gen F35 / F22 peut réaliser à un coût très supérieur les même missions que le Rafale de génération précédente, mais avec l’avantage de la furtivité et du combat BVR à longue distance (Aim120D de 100+ km de portée), c’est un fait, ce qui ouvre un peu plus sur l’avenir et les « menaces » à venir. Cependant à l’instant T, le Rafale serait un choix bien plus avantageux pour de nombreux pays (comme le Gripen, l’EF2000 ou les dernières versions du F16) car ces menaces sont encore diffuses.
    Mais comme tous les conflits sont asymétriques depuis des années, le « combat proven » du Rafale est certes vendeur, mais ne donne selon moi pas matière à fanfaronner non plus, sans menaces air et sol-air réelles et crédibles comme l’ont évoqué certains ici.

    Quant aux spéculations sur une éventuelle opposition aux futurs furtifs chinois / russes, comme l’on ne sait quasiment rien d’eux pour ainsi dire et que leur stade de développement est vraisemblablement moins avancé que les Américains en la matière, notamment sur leur « furtivité  » (quid des moteurs, de la SER, des matériaux RAM, du système d’armes et notamment de leurs radars AESA ?) il me serait bien vain de lancer à la sauvette des arguments théoriques et infondés.
    Ils auront leur mot à dire à l’avenir c’est certain, et à titre personnel le duo F22 / F35 me semble mieux capable de les affronter à moyen terme que les Rafale / EF2000 / F15-16 AESA, mais pour l’instant on nage encore en plein brouillard spéculatif. D’ici là, l’appareil français (ou européen) de 5° gen sera dans les tuyaux pour prendre la relève des appareils de génération 4 / 4++.

    • Le problème avec la Russie et la Chine c’est que toutes les infos qui viennent de ces pays sont entachés de propagande massive. A en croire les sbires de Poutine leur pak-fa écrase la concurrence, leurs radars ridiculise le furtif en général (pareil pour la Chine). Mais bon tout ca ce n’est pas une raison pour relâcher l’effort.
      Avez vous des informations sur un rafale 5G? Perso je n’ai jamais rien lu à ce sujet.

      • Je corrobore vos dires sur les Chinois et Russes, outre le flou artistique sur les capacités réelles / vantées des appareils, il y a évidemment force propagande là-dessous. Ce faisant, ne nous leurrons pas non plus, ces deux concurrents industriels sont hautement capables, les Russes ont une acquis une solide maitrise en aéronautique au cours de la guerre froide, et les Chinois quant à eux fait d’énormes progrès au cours des 2 dernières décennies jusqu’à damer le pion aux Russes avec le J20 qui entrera en escadrille bien avant le T50. Et allez savoir, si leurs capacités étaient supérieures à ce que l’on imaginait ? L’on connait la létalité redoutée des SAM russes par exemple… Mieux vaut surestimer l’adversaire dans ce genre de compétition, donc comme vous le dites, il ne faudra jamais relâcher les efforts.

        En ce qui concerne l’appareil de 5°G qui équipera l’AdA dans l’avenir, je lis depuis quelques années que les bureaux d’études européens (dont Dassault) travaillent à un successeur de leurs appareils respectifs de 4°G (Gripen / Rafale / EF2000), avec des démonstrateurs technologiques prévus pour l’horizon 2030-40. Outre le démonstrateur Neuron, il y a eu des déclarations conjointes (fanco-britanniques notamment) en ce sens. L’appareil du futur sera-t-il franco-français ou issu d’un consortium européen ? A voir, pour l’instant les projections sont difficiles à déterminer car l’avenir de l’aviation de combat à cet horizon reste encore à définir (appareils pilotés ou non, furtivité extrême au détriment des qualités de vol ou non), mais en tout cas de nombreux cerveaux planchent déjà dessus.

  6. Pour le Rafale, l’intérêt c’est de conserver les faveurs de l’opinion public.

    Pour le F-35, l’intérêt est de faire une entrée aussi aguicheuse que les Su-35 il y a quelques années. Et peut-être de fédérer l’opinion public Européenne.

  7. Le F35 est annoncé en démonstration aérienne sur le site du Bourget, si un membre de la rédaction juge opportun de faire suivre la nouvelle 🙂

    • Je suis en train d’essayer d’avoir un accès pro pour proposer un reportage mais c’est plus difficile que d’entrer à la Maison Blanche.

      • Ça je n’en doute pas ! Cela dit il est annoncé en expo statique, alors sans doute pourrons-nous au moins l’approcher un peu (mais j’imagine un enclos spécial autour tout de même).
        J’espère que son pilote sera là pour papoter lors des journées grand public, comme l’ont été (à mon grand plaisir) ceux du A10 et d’un des F16 d’Aviano en 2015.
        Si j’arrive à quelque chose de mon côté à mon humble niveau, je vous transmettrai si ça peut être utile 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom