C’est l’information aéronautique cocasse de la semaine, révélée par la presse généraliste hollandaise. Willem-Alexander, actuel souverain des Pays-Bas, prend les commandes d’un biréacteur Fokker 70 de la compagnie aérienne KLM Cityhopper environ une fois tous les 15 jours. Ce passionné d’aviation et pilote visiblement de talent a d’ailleurs déclaré que s’il n’avait pas été roi il aurait adoré piloter des longs-courriers Boeing 747.

Et cette aventure commune avec la compagnie aérienne ne date pas d’hier puisque le roi néerlandais est copilote pour la compagnie aérienne depuis vingt-et-un ans. Une activité cependant limitée aux seuls courts-courriers Fokker 70, ceux-là même que KLM Cityhopper se prépare à envoyer à la retraite. Est-ce alors la fin de cette belle histoire pour Willem-Alexander ? Non car le pilote vient d’annoncer qu’il allait très prochainement se former sur Boeing 737-700 le modèle qui doit remplacer les vieux biréacteurs dès l’année prochaine. À 55 ans le roi pilote ne semble pas avoir envie de remiser son uniforme.

Pour autant Willem-Alexander n’est pas un cas à part. De l’autre côté de la Manche les deux fils du Prince de Galles, William et Harry sont également pilotes ou plutôt l’ont été et eux sur des machines militaires. L’ainé a volé quelques années durant sur les célèbres Sea King de couleur jaune de la Royal Air Force tandis que son petit frère évoluait lui sur Apache au sein de l’Army Air Corps. Désormais les deux hommes sont revenus à la vie civile mais c’est sous l’uniforme de la RAF que le futur souverain du Royaume-Uni apparait maintenant aux cérémonies officielles en présence de sa grand-mère et du gouvernement.

Le roi Willem-Alexander se trouve t-il aux commandes de ce Fokker 70 ? Mystère.
Alors bien entendu les habituels esprit chafouins diront que Willem-Alexander autant que les princes William et Harry ont largement les moyens financiers (voire politiques) de se retrouver dans un cockpit, bien plus qu’un citoyen lambda. C’est vrai d’un certain point de vue mais il ne faut pas oublier que tous trois ont pleinement satisfaits aux draconiens tests médicaux et intellectuels visant à en faire des pilotes. Alors franchement à leur place, moi je ne me serais pas privé !

Photos © Wikimédia Commons.

3 COMMENTAIRES

  1. A cette liste nous pouvons ajouter la participation comme pilote d’hélicoptère à bord du porte-avions HMS Invincible. lors de la guerre des Malouines en 1982. Je reconnais que les membres de cette famille royale n’ont jamais fait preuve de couardise en temps de guerre. .

  2. Comme le veut la tradition royale au Royaume-Uni, S.A.R.le prince de Galles, le prince Charles a suivi une formation « au Royal Naval College, de Dartmouth, en tant que sous-lieutenant intérimaire, puis se joint à l’équipage du HMS Norfolk, un contre-torpilleur lance-missile. http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/sar-le-prince-de-galles-le-prince-charles/
    Cependant l’histoire a voulu qu’il ne soit pas confronté à de réelles situations de combat comme son père ou ses fils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom