Le moins qu’on puisse dire c’est que ce faux incident démontre bien à quel point les Français méconnaissent l’Armée de l’Air. Ce jeudi 15 juin 2017 en milieu de matinée les standards téléphoniques de police-secours et des pompiers ont été littéralement pris d’assaut par des usagers inquiets de la présence à basse altitude d’un «avion de chasse» au-dessus de Nice. En fait il s’agissait ni plus ni moins que d’un Alpha Jet E de la Patrouille de France réalisant un vol de repérage en vue des célébrations du 14 juillet prochain.

Le biréacteur de présentation volait aux alentours de 1200 pieds à la verticale de la ville et de son littoral, évitant soigneusement les abords de l’aéroport de Nice-côte d’Azur dont le seuil de piste est en lisière des plages. En fait de nombreux riverains ont semblent-ils été apeuré par cet avion militaire et ont préféré joindre les services de secours qui évidemment n’étaient au courant de rien puisque ce vol n’avait qu’un but de reconnaissance en vue de la fête nationale.

En effet, le 14 juillet prochain la Patrouille de France devrait survoler Nice après avoir défilée au-dessus des Champs-Élysées. Ce passage de la prestigieuse formation de l’Armée de l’Air aura pour but de célébrer tout autant la fête nationale que d’honorer la mémoire des 86 personnes ayant perdu la vie lors de l’attentat qui s’y est déroulé le 14 juillet 2016 au soir.

La réaction de ces Niçois au survol de l’Alpha Jet tricolore est aussi symptomatique d’une grave méconnaissance bien française (franchouillarde?) des choses de l’air et plus largement du fait militaire. Pour beaucoup un jet est souvent synonyme d’avion de combat donc de danger. Moi qui habite à moins de cinq kilomètres du Bourget je peux vous dire qu’il en est de même ici en ce moment avec les entraînements en vue du salon.

Alors que faire pour sensibiliser la population à l’aviation ? Peut-être demander qu’Avions Légendaires soit déclaré d’utilité publique ?

3 COMMENTAIRES

  1. Merci de votre style très adoucit pour venir en « aide » à des spectateurs apeurés ou tout au moins un peu surpris par les passages d’un avion militaire (identifiable bleu blanc rouge tout de même / à une tenue plus camouflée).
    L’armée de l’air, la marine, de la gendarmerie ou l’armée de terre détiennent des moyens aériens qui se portent aussi au secours des populations, elles n’envoient pas toujours une carte de visite ou un bristol d’invitation pour leurs missions.
    On peut déplorer cela en effet, comme on déplore la hausse du prix des produits dans un magasin!!!
    J’étais juste un mécanicien militaire sur les aéronefs de combat. Il m’est souvent arrivé de rassurer les gens comme vous le faite en somme ici, lorsque j’étais de « service de semaine ».
    Au téléphone, j’ai pu me rendre compte de l’inquiétude des gens et de leur peur à l’égard du bruit des avions, du traffic aérien, ou d’un cap inhabituel, de l’emplacement « mal choisi » de la base aérienne juste à côté de chez eux, quand ce n’est pas le chien qui s’en trouve traumatisé. Vous le soulignez très bien en parlant de méconnaissance. Ce problème existe dans notre société sur tous les sujets…
    Faire connaissance reste encore le meilleur médicament contre la peur ou la méconnaissance de l’autre.
    Continuez à nous offrir votre connaissance du sujet aéronautique, c’est un plaisir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom