C’est un modèle d’hélicoptère spécifiquement destiné aux opérations de recherches et de sauvetage en mer tous-temps que la marine polonaise vient d’accepter au service. Fin mai deux PZL W-3ARM Anakonda ont fait leur apparition, avec d’ailleurs une nouvelle livrée haute visibilité très différente de celle existant habituellement en Pologne. Cependant ces machines ne sont pas réellement neuves, il s’agit d’anciens W-3T de combat anti-sous-marin totalement reconditionné à partir de zéro.

En fait les Anakonda de la marine polonaise n’assurent plus d’opérations anti-sous-marine, les missions de combat maritime étant à la charge des quatre Kaman SH-2G Super Seasprite ultramodernes et de deux antédiluviens Mil Mi-14 datant de l’ère soviétique.
Désormais les PZL W-3 assurent donc exclusivement des missions de service public.

Par rapport aux autres hélicoptères de la famille les W-3ARM disposent d’équipements ultramodernes fournis par des équipementiers français et israéliens dont un FLIR de nouvelle génération couplé à une caméra thermique longue distance. Le treuil mécanique, les systèmes de flottabilité, et les équipements destinés aux sauveteurs ont eux aussi été changés.

L’autre coup de jeune provient de la livrée des hélicoptères. Adieu la célèbre livrée rouge et blanche et bonjour une beaucoup plus élégante, mélange de gris basse visibilité et de orange day-glow à très haute visibilité. Si l’ensemble détonne un petit peu, pour autant il n’y a rien de choquant dans l’extérieur de ces biturbines.

Ces deux hélicoptères sont basés dans le nord de la Pologne à quelques kilomètres de Gdynia, le principal port de la marine polonaise. Les PZL W-3ARM auront donc la lourde charge de rechercher et sauver les marins et touristes en perdition dans cette région de la Baltique, aux eaux si froides.

Photos © ministère polonais de la défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom