C’est un marché important pour Airbus Helicopters et son célèbre biturbine. La Japan Coast Guard vient d’annoncer avoir commandée trois hélicoptères de recherches et sauvetages en mer à long rayon d’action H225M Super Puma pour un montant non divulgué. De nouvelles machines qui permettront à l’horizon 2019 d’envoyer à la retraite les derniers Bell 212 encore utilisés pour ce type de missions et à bout de souffle.

En fait ces trois Airbus Helicopters H225 ne seront pas les premiers Super Puma employés par les gardes-côtes nippons, loin de là. En effet cette unité possède de telles machines depuis le début des années 1990 et l’acquisition de ses trois AS-332L1, renforcée une dizaine d’années plus tard par celle de deux EC225LP. Avec ces nouveaux appareils ce sont donc à terme huit Super Puma qui voleront sous l’élégante livrée bleue ciel et blanche de la Japan Coast Guard.

Cette commande est surtout une preuve de plus que les récents accidents d’un Super Puma civil norvégien puis d’un hélicoptère similaire mais militaire en Suisse semblent loin derrière Airbus Helicopters. Par ailleurs elle permet d’assurer la poursuite de la chaîne de production française de l’hélicoptère, sans temps mort. Une information qui a coup sûr devrait rassurer les personnels du constructeur à Marignane et La Courneuve.

Photos © Wikimédia Commons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom