Il y a six mois, à plus ou moins quelques jours près, nous vous annoncions le grand retour du mythique magazine aéronautique français Air Fan. C’est désormais l’heure de faire un petit état des lieux du ressenti vis à vis de ce mini-évènement dans le monde des médias aéronautiques. En préambule je tiens à préciser qu’étant un inconditionnel de cette publication depuis l’enfance l’article ne sera peut-être pas le plus objectif possible.

Car il faut bien le reconnaître Air Fan fait quasiment parti de l’identité de nombre d’aérophiles francophones par la qualité de sa mise en page, le fond de ses articles, sa liberté de ton, et bien entendu la très grande qualité de ses photos.
Air Fan est un peu à la presse aéronautique ce que Paris-Match est à la presse people : la référence française.

Alors oui au bout de trois numéros achetés (et lus) j’ose le dire : ce retour n’a rien de décevant. Certes je n’ai plus le plaisir d’aller le 15 du mois chez mon marchand de journaux acheter le précieux magazine, je dois maintenant me restreindre à une fois tous les deux mois mais peu importe : le plaisir est toujours là quand je feuillette les premières pages.

Les articles sont toujours signés de ces plumes qui m’ont si souvent faites rêvées : Henri-Pierre Grolleau, Bernard L. Thouanel, Sam Prétat, ou encore Frédéric Lert. Ça, au moins ça n’a pas changé.

Les articles historiques sont toujours bien présents dans la seconde moitié du magazine (plus épais rappelons-le que par le passé) tandis que la première fait la part belle aux exercices, engagements et à l’actualité aéronautique militaire.
Et en plus sur le numéro de juin-juillet 2017 nous avions un très bel article sur le Bourget et notamment le salon 1957. Que du bonheur !

Par contre comme je l’avais exposé il y a six mois la disparition de l’étude des maquettes est vraiment dommage. Et à titre très personnelle la planche de BD humoristique à la fin des magazines n’est pas forcément très drôle. Souriante à la limite.

Au final quand je pèse le pour et le contre je ne suis pas mécontent de donner 6.80€ à mon marchand de journaux pour Air Fan. À ce prix là, acheté en kiosque, le magazine français me revient toujours moins cher que mon abonnement à Air Forces Monthly, pour moi la référence absolue ! Entre ces deux publications je suis sûr de trouver mon plaisir, mon kiff aéronautique. Espérons que ce beau magazine existera encore dans 20, 30, ou 40 ans.

Photos © auteur 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom