Ce nouvel opus de notre série sur les forces aériennes du monde s’intéresse aujourd’hui à une des plus surprenante en Asie puisqu’elle aligne aussi bien des aéronefs occidentaux que d’origine russes, et mélange allègrement machines d’anciennes et de dernières générations : la Tentara Udara Diraja Malaysia ou TUDM. Parfois aussi appelé Royal Malaysian Air Force celle-ci a pour missions premières aussi bien la défense aérienne que les opérations d’appui tactique ou de reconnaissance. Pour cela elle dispose d’une vaste flotte d’avions et d’hélicoptères.

Comme souvent cette force aérienne ne possède pas de nomenclature, c’est la raison pour laquelle les aéronefs de la TUDM vous sont donnés dans l’ordre alphabétique de leurs avionneurs.

  • Aermacchi MB-339, avion d’entraînement avancé et de reconnaissance tactique, présent à l’été 2017 à hauteur de huit exemplaires de la version MB-339CM.

  • Aérospatiale SA.316 Alouette III, hélicoptère d’entraînement et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2017 à hauteur de 15 exemplaires de la version SA.316B.

  • Airbus A319, avion de soutien aux opérations de la famille royale, présent à l’été 2017 à hauteur d’un unique exemplaire de la version A319CJ.

  • Beechcraft Super King Air, avion de transport léger, d’entraînement et de reconnaissance,  présent à l’été 2017 à hauteur de 10 exemplaires des versions Super King Air 200 et Super King Air 350.

  • Boeing 737, avion de transport de hautes personnalités, présent à l’été 2017 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 737-700BBJ.

  • British Aerospace Hawk, avion d’attaque au sol et d’entraînement avancé, présent à l’été 2017 à hauteur de 18 exemplaires des versions Hawk Mk-108 et Hawk Mk-208.

  • Casa CN-235, avion de transport tactique, présent à l’été 2017 à hauteur de sept exemplaires de la version CN-235M.

  • Cessna 402, avion de liaisons et de soutien d’état-major, présent à l’été 2017 à hauteur de six exemplaires de la version 402B.

  • Dassault Falcon 900, avion de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire, présent à l’été 2017 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 900B.

  • Dätwyler MD-3 Aerotiga, avion d’entraînement basique et voltige aérienne, présent à l’été 2017 à hauteur de 20 exemplaires de la version MD-3-160.

  • Lockheed C-130 Hercules, avion de transport tactique, présent à l’été 2017 à hauteur de 14 exemplaires des versions C-130H et C-130H-30.

  • Mikoyan MiG-29, chasseur et intercepteur, présent à l’été 2017 à hauteur de 12 exemplaires des versions MiG-29N et MiG-29NUB.

  • Northrop F-5 Tiger II, avion de transformation opérationnel et de simulation aérienne, présent à l’été 2017 à hauteur de quatre exemplaires de la version F-5F.

  • Northrop RF-5 Tigereye, avion de reconnaissance tactique, présent à l’été 2017 à hauteur de deux exemplaires de la version RF-5E.

  • Pilatus PC-7 Turbo Trainer, avion d’entraînement intermédiaire, présent à l’été 2017 à hauteur de 52 exemplaires de la version PC-7 Mk-II.

  • Sikorsky S-61 Nuri, hélicoptère de transport et d’assaut, présent à l’été 2017 à hauteur de 22 exemplaires de la version S-61A.

  • Sikorsky S-70, hélicoptère de transport de hautes personnalités et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2017 à hauteur de six exemplaires de la version S-70A.

  • Sukhoi Su-30, avion de combat multirôle, présent à l’été 2017 à hauteur de 18 exemplaires de la version Su-30MKM.

La Tentara Udara Diraja Malaysia est une force aérienne en pleine mutation. Elle attend (impatiemment) la livraison des premiers des cinq Airbus Helicopters H120 Colibri commandés pour assurer les missions d’entraînement mais aussi de surveillance urbaine.
Dans le même temps elle s’est engagée à remplacer prochainement ses douze MiG-29 Fulcrum, contrat qui pourrait être remporté par le Dassault Aviation Rafale français pour lequel l’état-major malaisien semble avoir un grand intérêt. Dans le même temps le pays s’en engager dans un processus d’acquisition de ravitailleurs en vol d’ici à 2022. Plusieurs avions sont d’ores et déjà envisagés.

Enfin il faut remarquer que la TUDM est le seul utilisateur militaire du petit MD-3 suisse, un avion conçu initialement pour les besoins des aéroclubs. Depuis le retrait du service opérationnel des F-5E Tiger II en 2015 les F-5F ne sont plus utilisés que pour deux rôles : la transformation opérationnelle des futurs pilotes de chasse et la simulation aérienne c’est à dire la mission d’Agressors.
La TUDM est une des rares formations aériennes asiatiques à disposer de tels moyens !

4 COMMENTAIRES

    • Tout bonnement parce que ces deux avions font partis de ceux que nous n’avons pas encore traité dans la partie encyclopédique du site. Un jour peut-être. 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom