C’est un peu devenu une habitude dans cette partie du monde, mais cette fois il semblerait que Kim Jung-Un et ses généraux soient allés un tout petit peu trop loin. Ce mardi 29 août 2017 un missile sol-sol balistique nord-coréen a survolé l’île d’Hokkaidō obligeant les autorités japonaises à déclencher l’alerte maximale de le force aérienne d’autodéfense. C’est la première fois depuis la fin de la guerre froide qu’une telle menace existe contre l’archipel nippon.

Une chose semble assurer à 100%, l’arme nord-coréenne n’était pas porteuse d’une charge de combat fusse t-elle conventionnelle. Il s’agissait donc d’une énième démonstration de la volonté de cette dictature d’imposer sa folie à la face du monde, et plus particulièrement à celle de ses trois principaux ennemis : la Corée du sud, le Japon, et par ricochet les États-Unis. Car le missile est tombé dans le Pacifique à 1180 kilomètres des côtes japonaises après avoir survolé la plus septentrionale des îles de l’archipel.
Pour mémoire Hokkaidō c’est tout de même un peu plus de 5.4 millions d’habitants.

De ce fait l’état-major japonais a immédiatement décidé, en accord avec le cabinet du premier ministre Shinzo Abe, d’engager son aviation de chasse dans une phase d’alerte maximale. Selon les médias locaux entre quatre et six avions de combat Mitsubishi F-15J Kai auraient immédiatement pris les airs afin d’assurer la protection de cette région du pays. Rappelons que cette version localement adaptée du célèbre Eagle américain n’assure que des missions air-air grâce à ses missiles air-air AAM-3 et AAM-5 de facture indigène.

Dans le même temps à Tokyo et Washington les diplomaties se sont engagées dans un bras de fer avec Pyongyang, avec comme point d’orgue la réunion en urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU à New York. Sans trop de surprises Londres et Paris devraient apporter leur soutien aux Japonais, la décision chinoise et/ou russe demeure quant à elle impossible à établir pour l’heure. Cependant ce tir de missile, même d’essais, est un acte d’une dangerosité sans précédent pour l’équilibre de la région. N’oublions pas que des milliers de soldats américains sont encore actuellement engagés auprès de leurs homologues sud-coréens dans un vaste exercice annuel dans la péninsule. Des combattants qui pourraient rapidement servir de force de réaction rapide sur la Maison Blanche décidait d’une action éclair.

Photo © Wikimédia Commons.

36 COMMENTAIRES

  1. Il est plus facile de « modérer », comme vous le dites si joliment, un commentaire plutôt que de le contredire de façon argumentée et mesurée et d’en laisser juges les lecteurs.

    • Toutes les attaques ad-hominem font l’objet d’une modération François, vous n’êtes pas au-dessus des autres. Ce sont vos propos à mon encontre à la fin de votre prose qui ont justifié cette décision de ma part. Que vous en soyez déçu ou chagriné je peux le comprendre, mais je ne reviendrais pas en arrière. Vous aviez déjà été prévenu.
      Bien à vous.

  2. N’est il pas possible de couper la tête sans faire des millions de morts en Corée ( nord/ sud) ? L’aviation avec des moyens furtif n’est elle pas l’outil idéal pour faire ça ?!

    • Arthur 25,votre résonnement est tentant, mais à part le Kosovo, qui fait figure d’exception, et qui était géographiquement d’avantage à l’échelle d’une bataille que d’une guerre, il n’y a jamais eu aucune guerre qui a pu se régler uniquement par les airs. De surcroit si l’on parvenait à supprimer Kim Jung Hun, que sait-on de la réaction de son armée et d’une partie de la population qui, abreuvée de propagande depuis des décennies de dictature, se sentirait agressée ?
      Par ailleurs les enjeux géopolitiques sont plus complexes que ça. Par exemple, la chine ne souhaite pas une intervention militaire en Corée du Nord car elle ne souhaite pas une Corée réunifiée, qui représenterait une nation trop puissante à sa frontière.
      Donc à moins d’une attaque franche et massive de Pyong-yang contre Séoul ou le Japon, il n’y aura pas d’engagement militaire de la par du bloc occidentale.

    • Sauf que le droit international ne prévoit pas forcément que l’on aille sur une telle escalade surtout face à une dictature disposant de l’arme nucléaire. Frapper la Corée du nord serait forcément l’ultime décision à prendre par Trump et/ou ses alliés.

      • Bonjour Arnaud, en dehors de l’aspect politique et géopolitique qu’engendrerait une décision militaire pour résoudre le problème du régime nord coréen. Un avion comme le f35 n’est il pas l’outil idéal ( avec une couverture missiles sna frégates) pour une attaque foudroyante qui limiterait la réaction de l’ennemi qui serait pris de vitesse par la neutralisation de son commandement ?

        • Pas forcément le F-35A Lightning II, non à mon sens ce genre de frappe reviendrait plutôt à des B-2A Spirit opérant sous la couverture radar nord-coréenne. Le bombardier stratégique aile volante est parfaitement taillé pour ce genre de mission, d’autant qu’il pourrait être stationné à Andersen AFB sur l’île américaine de Guam ou bien sur l’île britannique de Diego Garcia, deux sites parfaitement adaptés à sa réception !

        • Arthur 25, à moins d’un conflit nucléaire, l’idée de gagner une guerre avec uniquement l’aviation, est un mythe. Ca n’est pas possible. Les militaires eux même en sont convaincus. Et cela quel que soit le type d’avion employé .Croyez vous vraiment qu’il est possible avec seulement une salves d’attaques, d’anéantir toute possibilité de riposte d’un pays aussi bien défendu que la Corée du Nord ?! Les postes de commandement sont enterrés et disséminés à travers le pays.
          Prenez pour exemple la Libye. Jamais l’aviation n’est parvenue à tuer Kadhafi. Ce sont les fantassin de la rébellion qui l’on débusqué, après de longues frappes aériennes d’usure qui ont pris plusieurs mois.

  3. Excusez-moi mais à quoi a servit de faire décoller immédiatement 6 chasseurs ? Rassurer la population et montrer que l’armée nippone est réactive ?

      • Vous semblez oublier une donne très importante sur la force aérienne japonaise : elle est d’autodéfense. C’est donc logique que pour tenter de justifier son existence elle ait fait décoller rapidement sa chasse, sinon aux yeux du public à quoi servirait-elle ?

  4. Question d’ordre strictement aéronautique: « Pourquoi les missiles patriots basés au Japon ne sont pas intervenus? Parce qu’ils étaient positionnés de mauvaise façon pour abattre ce missile et/ou que leur enveloppe d’engagement ne permettaient pas d’intervenir? »

    • Le premier ministre japonais Shinzo Abé, a affirmé lors d’une déclaration officielle, que le système anti-missile n’a pas été déclenché car sa trajectoire ne menaçait pas la population.
      Selon Pierre Servent, journaliste spécialisé en matière militaire et officier de réserve, il est possible que le système n’aurait pas eu le temps de calculer la trajectoire du missile agresseur !

      • C’est vachement rassurant pour la population japonaise ! J’espère qu’ils sauront exploiter cette intimidation pour adapter un protocole plus réactif ou un système plus efficace ,qui leur permettra de mieux se défendre le cas échéant.

        • Arthur, il faut se remettre dans l’état d’esprit japonais d’aujourd’hui. Même harcelé et menacé quotidiennement par les Nord-Coréens les Japonais n’ont pas vraiment de mentalité belliqueuse, c’est un état d’esprit cultivé là-bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les « jeunes générations » savent à quel point la guerre peut être assassine, leurs grands-parents et arrières-grands-parents en ont fait l’amère expérience les 6 et 9 août 1945. Ils n’iront affronter la dictature nord-coréenne que s’ils y sont obligés, et ne frapperont jamais les premiers.
          C’est d’une certaine manière à rapprocher du pacifisme ambiant allemand. Ces deux peuples ont sur la conscience le poids des erreurs de leurs aïeux.

  5. Depuis la 2ème guerre mondiale les japonais ont l’interdiction de posséder un armée offensive (article 9 de leur constitution) seule leur est autorisée une armée de défense. D’où le nom d’armée d’armée d’autodéfense qui a remplacé l’armée impériale .
    Suite aux récentes velléités agressives de la Corée du Nord et aux conflit territoriaux avec la Chine (îlots en mer de Chine), beaucoup soupçonnent le japon de détourner l’article 9, en mettant sur pied une armée plus agressive, notamment avec la construction de leurs deux porte hélicoptères que certains qualifient de porte-aéronefs car ils seraient capables de mettre en œuvre des F-35.
    Mais Arnaud va encore m’accuser de faire de la géopolitique !

  6. En 2015 le Japon a adopté une loi sécuritaire autorisant son armée  » d’autodéfense » à intervenir à l’étranger ce qu’elle n’avait pas le droit de faire jusque là.
    Tout ça pour dire que l’esprit pacifiste du gouvernement japonais n’est pas aussi affirmé qu’Arnaud ne le prétend, mais cela peut se comprendre face à l’agressivité de la Chine et de la Corée du Nord.

    • Une fois encore François vous politisez (à outrance) le débat en vous écartant du sujet et en tronquant (volontairement?) mon propos : je parlais de l’opinion publique et non des dirigeants.

  7. Une fois de plus c’est vous même qui abordez longuement le sujet et vous me reprochez d’y donner suite.
    Les actions de l’armée sont décidés par le gouvernement et non par l’opinion publique. Le Japon est un démocratie le gouvernement est donc sensé représenté l’opinion publique.

    • Je précise que c’est mon dernier avertissement François : la prochaine fois que vous politiserez le débat ou sortirez du cadre aéronautique je me verrais obliger de vous modérer. Ce n’est pas la première fois que je vous mets en garde.

  8. Ce ne serra pas la première fois que vous supprimerez l’un de mes messages.
    Mais très franchement c’est vous même qui abordez le sujet du pacifisme japonais, sans lien d’ailleurs avec le commentaire auquel vous répondez.
    Et de façon général quand vous abordez un sujet géopolitique (car une fois de plus c’est vous qui abordez ces sujets et pas moi, je ne fais que vous répondre), vous êtes souvent complètement à côté de la plaque.

    • Vous jouez avec le feu (et ma patience) François, quand à vos avis sur mes sujets que visiblement vous trouvez « à côté de la plaque » je me demande bien alors pourquoi vous les commentez. Vous pensez avoir la vérité absolue alors qu’en fait vous n’êtes qu’un type prétentieux et mal élevé. Ultime avertissement, tout propos prochain qui sera « hors des clous » sera modéré ! Vous n’êtes pas malgré ce que vous semblez penser au-dessus des autres monsieur.
      Tenez le vous pour dit ! Je commence à en avoir ras-le-bol de devoir m’occuper de vos états d’âme ! Trouvez vous un passe-temps mais cessez immédiatement de pourrir le fil de commentaires de notre site. Vous ne viendrez pas vous plaindre quand vous serez modérer.

    • Sans rire garçon si tu n’aime pas les articles d’Arnaud pourquoi tu viens sur le blog, tes un troll ou quoi? Et puis de quel droit tu dit qu’il est à coté de la plaque? Tu te prends pour un grand?

  9. On appelle ça un troll qui veut toujours avoir raison !
    Il fait parti des personnes qui ne vivent qu’au travers de autres…
    Si vous ne lui répondez pas…..il va se lasser……… et changer de site !
    :-)))))))))))))))

    • Il est trop sympa avec toi Arnaud, moi a sa place je t’aurai dégagé comme le plouc que tu es. Tu viens sur son blog et tu fous la merde pour le plaisir, t’es vraiment un gamin.

      • « Plouc que tu es ». Bien Dutertre ! Vos arguments volent toujours plus haut. C’est le fait de côtoyer un site d’aviation qui vos donne ce gout de l’altitude ?
        Encore un petit effort et vous pourrez bientôt tenter les raisonnements construits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom