On le sait bien, nous autres passionnés d’aviation militaire, l’histoire et les traditions ne sont qu’un éternel recommencement dans l’Armée de l’Air. Et ce n’est pas l’évènement qui va avoir lieu ce mardi 5 septembre 2017 qui devrait changer les choses. La 62ème Escadre de Transport va être recréer sur la Base Aérienne 123 d’Orléans Bricy. Pour mémoire elle avait été dissoute 39 ans plus tôt, presque jour pour jour.

C’est donc une bonne partie du paysage de la projection française qui risque d’être redessiné à cette occasion. En effet les escadrons 2/61 Franche-Comté et 3/61 Poitou volant respectivement sur Lockheed C-130H et C-130H-30 pour le premier, et Lockheed C-130H et Transall C.160R pour le second qui seront aspirés au sein de cette «nouvelle» 62ème Escadre de Transport.

L’évolution viendra rapidement puisque le Franche-Comté recevra à la fin de l’année le premier des deux Lockheed-Martin C-130J commandés par l’Armée de l’Air, puis au premier semestre 2018 le second. Les deux ravitailleurs KC-130J arriveront quant à eux entre fin 2018 et début 2019.

Pour autant la dualité C-130H/H-30 Vs C-130J ne devrait pas poser de problèmes particuliers, l’état-major de l’Armée de l’Air ayant eu la bonne idée de créer en amont un escadron de soutien technique aéronautique. Ce dernier permettra de gérer les deux séries de l’Hercules si différentes l’une de l’autre.

Pour mémoire c’est donc le 1er septembre 1978 que disparaissait la «précédente» 62ème Escadre de Transport. Elle était alors stationnée sur la Base Aérienne 112 de Reims et volait depuis de longues années sur des bimoteurs Nord Noratlas.

De leur côté les actuels escadrons 1/62 Vercors et 3/62 Ventoux volant ont été happés par la 64ème Escadre de Transport qui regroupera l’essentiel des activités métropolitaines sur Casa CN-235.

Photo © Armée de l’Air

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom