Ce cinquième numéro de notre série à durée déterminée sur les aéronefs actuels de l’US Air Force en lien avec son 70ème anniversaire s’intéresse aujourd’hui à celui qui est actuellement l’avion d’entraînement basique et intermédiaire standard américain : le Beechcraft T-6A Texan II. Une machine monomoteur à turbopropulsion parmi les plus avancées du monde.

Entré en service opérationnel au cour de l’année 2001 le Beechcraft T-6A Texan II n’est à proprement parlé un avion 100% américain. En fait il s’agit d’une version américanisée de l’avion d’entraînement intermédiaire suisse Pilatus PC-9. Pour autant les différences entre les deux avions sont telles qu’elles ont nécessité une réelle différenciation entre les deux monomoteurs.

Le Beechcraft T-6A Texan II assure donc l’entraînement basique et intermédiaire des futurs pilotes de l’US Air Force entre leur sélection et leur dégrossissement sur les avions légers Diamond T-52A et Cirrus T-53A au sein de l’US Air Force Academy. C’est donc sur cette machine très moderne que les futurs pilotes de chasse, mais aussi d’avion de transport, de bombardiers, ou encore de ravitailleurs en vol commencent tous leur cursus de pilotage.

Dans l’US Air Force le Beechcraft T-6 Texan II succède donc à une des plus belles lignées d’avion d’entraînement basiques et intermédiaires de l’histoire aéronautique avec notamment les avions suivants :

L’avenir maintenant du Beechcraft T-6 Texan II n’est pas dans son remplacement, absolument pas à l’ordre du jour mais dans une future modernisation qui devrait le rendre apte à l’emport d’un armement… d’entraînement sous la forme de nacelles de mitrailleuses et de bombes d’exercice. Dans le même temps l’US Air Force s’intéresse de plus en plus à une version de combat rapproché désignée AT-6 Wolverine, très éloignée finalement de ce placide mais racé avion d’entraînement.

Photos © USAF & Wikimédia Commons.

4 COMMENTAIRES

  1. Je ne savais pas que des T-28 Trojan avaient volé avec l’U.S.Air Force, je pensais qu’il n’y en avait eut que dans l’U.S.Navy. Et puis j’ai jamais entendu parler d’un avion d’entraînement américain appelé T-3 Firefly. J’apprends tous les jours avec votre blog.

  2. Dans cette belle série d’avions d’entraînement de l’USAF il faudrait également citer le T34 Mentor (utilisé il est vrai en bien moins grande quantité et bien moins longtemps que le Mentor et le turbo Mentor de l’US Navy).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom