Fort heureusement l’accident n’a pas été mortel, l’équipage de l’avion ayant réagi en temps et en heures. Un biplace de combat Mirage 2000N s’est écrasé immédiatement après son décollage de N’Djamena la capitale tchadienne, le pilote et son navigateur officier système d’arme ont réussi à actionner leurs sièges éjectables. Cependant le navigateur souffre de quelques blessures au niveau des jambes mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon les premières informations fournies par l’Armée de l’Air l’accident s’est passé ce jeudi 28 septembre au matin alors que le Mirage 2000N décollait pour un vol de convoyage. En effet l’avion, appartenant à l’Escadrille 2/4 La Fayette, prenait le chemin de la France et plus précisément de la Base Aérienne 125 d’Istres. De ce fait le monoréacteur n’était pas armé.

Bien que lourdement endommagé il ne semble pas que le Mirage 2000N soit irréparable. Une enquête va être menée pour élucider les causes de l’accident et éclaircir les éventuelles zones d’ombre quant à cet accident. Il est à signaler que celui-ci a causé un début de feu de broussailles heureusement rapidement maîtrisé par les pompiers de l’air présents sur la base.

L’avion et son équipage se trouvaient dans cette région de l’Afrique afin de participer à la mission antiterroriste Barkhane. Dans cette opération les Mirage 2000N représentent bien souvent le bras armé de la France dans la traque et la mise hors d’état de nuire des djihadistes d’AQMI et de Daech.

Photo © Armée de l’Air.

 

17 COMMENTAIRES

  1. J’ai lu dans un autre article que la dissuasion va être prochainement confié en intégralité aux Rafales. Est-ce que cela aura une incidence sur la remise en état de l’appareil qui vient de se crasher ?

    • Les 2000 N ont pour mission principale la dissuasion nucléaire, mais ils sont également régulièrement employés pour des missions de bombardement conventionnels (la preuve, ils sont à N’Djamena). Il y a donc fort à parier que, s’il est réparable, il le sera… d’autant plus que, pour que la dissuasion nucléaire soit à 100% opérationnelle sur Rafale, il faudra attendre encore quelques années.

  2. Difficile à croire qu’après éjection un avion de chasse qui s’écrase soit réparable ,même s’il venait de décoller, les cellules des avions Dassault sont réputées solides mais je n’imaginait pas à se point !?

    • Sans trop spéculer sur la faisabilité de la chose (car on ne connait pas les circonstances exactes), certains 2000 crashés ont été récupérés dans un état assez étonnant (j’entends par là non désintégrés avec des éléments récupérables).

      J’aurai toujours souvenir de ce 2000D tombé en Afghanistan en 2011 qui s’est posé à plat après éjection de l’équipage (!) puis a été ramené par l’USMC à la demande de la France (plutôt que de l’avoir détruit sur place, c’est bien qu’il y avait quelque chose à sauver). Pas forcément réparable pour autant au point de le faire revoler -sacré chantier !- mais l’état de la cellule est assez éloquent.
      https://media.defense.gov/2011/May/31/2001164859/655/438/0/765117-H-WGA27-120.jpg

    • Ce n’est pas l’âge de l’avion qui compte mais son utilisation représentée par son nb d’heures de vol. Pour les M2000N, effectivement comme est écrit plus haut, il est prévu de les retirer du service bientôt donc il y a de grandes chances que celui-ci ne sera pas réparé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom