Pour les (non pas « la » exceptionnellement) photos de ce weekend j’ai choisi un des avions de chasse les plus marquants de l’Histoire : le Grumman F-14 Tomcat. Le 22 septembre 2006, il y a donc onze ans à deux jours près, l’US Navy faisait réaliser son dernier vol à l’ultime de ses gros matous ! Un triste anniversaire qu’il convient cependant de célébrer tant l’avion vedette du film Top Gun aura su nous émerveiller.

Avec la fin du F-14 Tomcat c’était donc tout un pan de l’histoire aéronavale américaine qui s’éteignait : celle des félins chasseurs Grumman, initié avec le F4F Wildcat durant la Seconde Guerre mondiale et qui dura sans discontinuer jusqu’au biréacteur à géométrie variable. Bien sûr l’US Navy fit quelques infidélités à l’avionneur durant cette période notamment avec les très réussis Douglas F4D Skyray et Vought F8U Crusader de la guerre froide. Mais sans jamais renoncer aux félins Grumman. Pourtant le Tomcat était appelé à ne pas avoir de descendance.

Désormais cet avion appartient à la mémoire collective, même si quelques exemplaires semblent encore voler en Iran et si certains esprits taquins auraient voulu que l’actuelle aéronavale américaine lui donne un successeur. Mais non désormais la place du Tomcat est bel et bien dans les musées aéronautique. Dommage.

Photos © US Navy.

PARTAGER
Article précédentAddio Breguet Atlantic !
Article suivantLes Tiger allemands reprennent leurs vols
Arnaud

Passionné d’aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j’essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d’accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

8 COMMENTAIRES

      • C’est juste une opinion dont j’assume la subjectivité. Je trouve au F-18 un air de chien battu, on sent physiquement qu’il est le résultat d’une longue série de compromis techniques et de calculs d’optimisation.

        Le F-14 date de cette époque révolue où les ingénieurs semblaient ne se poser aucune question : du métal brut assemblé autour de deux fers à souder, des ailes à géométrie variable juste pour avoir l’air cool, des appendices qui dépassent un peu partout et zou !

        • Ah mais cette « optimisation » du F18 est bien légitime, il descend du YF17 qui était initialement en compétition avec le YF16 dans le programme de chasseur multirôle léger de l’USAF au début des années 80 (il aura échoué et fini dans la Navy avec le succès que l’on sait – vu que les versions plus récentes E/F/G voleront encore dans 30-40 ans).

          Le Tomcat quant à lui était un intercepteur pur conçu dans ce rôle uniquement (abattre du bombardier soviet à coups de missiles Aim54 / défendre les groupes aéronavals US) après l’abandon de la version navale du F111 (vu qu’ils souhaitaient vraiment à l’époque de la géométrie variable), et auquel on a essayé de faire faire autre chose par la suite mais où il n’aura pas spécialement excellé (dogfight, bombardement). Pour ça que la Navy, avec le pragmatisme qu’on lui connaît, a choisi le plus polyvalent -mais moins racé on est d’accord- F18.

  1. QUELLE MACHINE ! Pour ma part avec le F4U (rôle principal de la célèbre série « Les Têtes Brûlées »), il a été le déclencheur de ma passion pour l’aviation ! Et je pense pas être le seul ???

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom